Le Crédit Agricole annonce de nouveaux engagements en faveur du climat

le
0

(NEWSManagers.com) - Philippe Brassac qui dirige le Crédit Agricole a annoncé au Bourget, vendredi dernier, de nouveaux engagements que le groupe s'engage à respecter en faveur du climat. Ainsi, au cours des trois prochaines années, le groupe s'engage à structurer 60 milliards d'euros de nouveaux financements pour lutter contre le changement climatique. En France, à travers ses Banques régionales et sa filiale spécialisée, CAL&F, il s'engage à doubler le niveau de financement des énergies renouvelables d'ici deux ans, et à financer plus de 5 milliards d'euros de projets de transition énergétique d'ici 2020, par le biais des fonds de gestion d'actifs mis en place par Amundi avec EDF d'une part et avec l'Agricultural Bank of China d'autre part. Enfin, dans le cadre de la gestion de la liquidité du groupe, le responsable a rappelé que le Crédit Agricole venait de s'engager à placer 2 milliards d'euros d'investissements en obligations vertes d'ici fin 2017.

Le responsable est également revenu sur les engagements pris par le groupe à New York en septembre 2014 à l'occasion du sommet des Nations Unies sur le climat, pour annoncer que l'intégralité de ces engagements avait été tenue. Dans le détail, le Crédit Agricole a structuré en 2015 pour 25 milliards de dollars de nouveaux financements pour lutter contre le changement climatique. Selon Philippe Brassac, le Crédit Agricole a été le premier établissement à mesurer et à publier l'empreinte carbone des financements du Groupe, dès 2012.

Par ailleurs, pour les secteurs représentant un total de 80 % des émissions carbone induites par les financements de la banque de financement et d'investissement, des politiques sectorielles et des critères d'exclusion stricts ont été publiées et appliquées. Toujours selon le responsable, le Crédit Agricole a été la première banque à ne plus financer l'extraction du charbon dans le monde ni les centrales au charbon dans les pays à haut revenus.

Enfin, plusieurs partenariats innovants pour financer la transition énergétique ont été conclus, qui ont contribué à mettre en place le Energy Access Fund, fonds d'investissement et d'assistance technique doté de 55 millions d'euros et dédié à l'accès à l'énergie dans les pays les plus pauvres. Enfin, Philippe Brassac a rappelé que la banque a contribué à la création de la société de gestion commune entre Amundi et EDF pour financer la transition énergétique en France et en Europe et, sur le même modèle, la société de gestion commune entre Amundi et Agricultural Bank of China, pour financer dès 2016 la transition énergétique en Europe et dans le monde. Par ailleurs, Amundi qui a lancé des fonds indiciels " Low Carbon " gère actuellement 4,5 milliards de dollars d'actifs à faible intensité carbone.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant