Le crédit à la consommation a encore reculé en 2013

le
2

La production de crédit à la consommation a encore diminué de 1,3 % en 2013, par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la cinquième année de baisse depuis 2008. Les ménages inquiets de la crise ont acheté moins de biens d'équipement de foyer et de voitures

Avec la crise, les ménages restent frileux et consomment peu à crédit. En 2013, la production de crédits à la conso a ainsi reculé de 1,3% (à 34,8 milliards d'euros) par rapport à 2012, qui était déjà une mauvaise année (-4,9%), selon l'Association française des sociétés financières (ASF). Il s'agit de la cinquième année de baisse depuis 2008! «Au total, le montant des nouveaux financements se contracte de 22% par rapport au pic historique atteint en 2007», souligne l'ASF.

En 2013, la légère reprise de l'activité enregistrée pendant l'été (+0,7% sur un an) et surtout en décembre (+5,1%) n'a pas suffi à compenser les baisses des autres mois.

Sans surprise, «dans un marché automobile particulièrement déprimé», le financement de voitures neuves -crédit classique et location avec option d'achat- a décroché de 3,4%, relève l'ASF. L'an dernier, il est vrai, les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 5,7% et ont signé leur plus bas niveau sur 15 ans.

Les ménages ont aussi acheté à crédit moins de biens d'équipements pour leur foyer (électroménager, équipements multimédias, meubles...) qu'en 2012. Les financements de ce type de biens ont chuté de 6,6% (après une hausse de 2,5% en 2012).

Les crédits renouvelables ont eux reculé de 2,9%. «Après une chute quasi continue depuis l'automne 2008, le volume d'activité est en 2013 inférieur de 36% à celui, historiquement haut, de 2008», indique l'ASF. La production de crédits renouvelables chute depuis l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, qui a durci leur diffusion. La loi sur la consommation actuellement en deuxième lecture au Sénat, prévoit de renforcer encore leur encadrement sur le lieu de vente.

En revanche, en 2013, les ménages ont recommencé à souscrire des prêts personnels: leur nombre a progressé de 3,3% en 2013, après une chute de 6,5% l'année précédente. «Il n'en demeure pas moins qu'avec 11 milliards d'euros, le montant des nouvelles opérations est encore inférieur de 14% au plus haut enregistré en 2007», nuance l'ASF.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jayce003 le lundi 27 jan 2014 à 19:23

    Je suis à mon 3ème emprunt. Les 3 dans l'immobilier. J'ai remboursé les 2 premiers en moins d'un an (2011 et 2013). Je commence le 3ème pour ma résidence principale. Je laisse quasi rien sur mes comptes.

  • supersum le lundi 27 jan 2014 à 18:27

    Je ne fais pas d'emprunts ou bien j'ai l'argent ou je ne l'ai pas, puisque Matignon me prend tout, je n'achète plus rien, c'est aussi simple que ça