Le créateur de Playboy vend sa maison en viager pour 200 millions de dollars

le
0

EN IMAGES - Le mythique manoir du fondateur de Playboy est à vendre. A réserver aux acheteurs motivés : le prix semble surévalué, des travaux sont à prévoir et le propriétaire compte occuper les lieux jusqu’à la fin de ses jours.

Après avoir œuvré pour une plus large diffusion des magazines de charme et de la pornographie via le magazine Playboy qu’il a fondé en 1953, Hugh Hefner va-t-il populariser le viager? Le célèbre manoir où l’homme d’affaires de 89 ans a organisé tant de soirées dénudées est en effet à vendre de cette manière pour 200 millions de dollars (184 millions d’euros), selon le site américain TMZ.

Un prix, parmi les plus élevés des Etats-Unis, qui semble démesuré à la plupart des spécialistes. Playboy Enterprises a mis la demeure à vendre à ce tarif mais le site TMZ spécialisé dans les célébrités, citant des agents immobiliers de Holmby Hills, près de Beverly Hills à Los Angeles, estime plutôt la villa entre 80 et 90 millions de dollars. Et surtout, la maison n’est achetable qu’avec l’équivalent d’un viager: l’acheteur devra laisser Hugh Hefner y vivre jusqu’à sa mort. Aucune condition en revanche sur madame Hefner, âgée de 29 ans.

Prudent, l’homme d’affaires qui s’est déjà réservé en 2009 une tombe aux côtés de celle de Marilyn Monroe veut aussi s’assurer de conserver son toit jusqu’à la fin de ses jours. La société Playboy n’a d’ailleurs pas précisé les motifs de mise en vente de cette propriété achetée en 1971 moyennant 1,1 million de dollars. Cela en faisait à l’époque la plus grosse transaction immobilière à Los Angeles.

Cimetière pour animaux domestiques

Les visites sont d’ores et déjà possibles pour les acheteurs potentiels, à une exception près: la chambre de Hugh Hefner, selon TMZ. De style architectural gothique/Tudor, la propriété de 1850 m² inclut 29 pièces, trois bâtiments abritant animaux et volatiles, un cimetière pour animaux domestiques, un court de tennis, une piscine, une chute d’eau et sa célèbre grotte artificielle, ainsi qu’un terrain de basket. Selon de nombreux visiteurs, la construction remontant à 1927 serait en mauvais état.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant