Le coût des catastrophes naturelles en 2012 s'élèverait à 160 milliards de dollars

le
0
Le coût des catastrophes naturelles en 2012 s'élèverait à 160 milliards de dollars
Le coût des catastrophes naturelles en 2012 s'élèverait à 160 milliards de dollars

Toutefois, ces chiffres demeurent bien en deçà de ceux, records, de l'année précédente. En 2011, qui a été marqué par le tsunami au Japon et les inondations en Thaïlande, la facture s'était élevée à 400 milliards de dollars, dont 119 milliards de dollars ont été couverts par les assureurs.

Sur l'ensemble de l'année écoulée, le nombre de décès provoqués par ces catastrophes s'est élevé à 9.500, contre une moyenne annuelle de 106.000 sur la dernière décennie. Pour expliquer ce chiffre "relativement peu élevé" de victimes, Munich Re argue que "peu de catastrophes graves se sont produites dans les pays émergents et en voie de développement, où elles ont généralement de lourdes conséquences humaines".

En termes financiers, ce sont les Etats-Unis qui payent le plus lourd tribut. D'après l'assureur, "67% des pertes totales et 90% des pertes assurées" sont imputables au pays de l'Oncle Sam. Et pour cause: les plus gros dégâts de l'année 2012 ont été provoqués par Sandy, qui pèse "près de 25 milliards de dollars à couvrir par le secteur de l'assurance", estime-t-il. Sachant qu'au moins de novembre dernier, Munich Re avait déjà estimé son exposition à "environ 500 millions d'euros" après le passage de l'ouragan.

Toujours aux Etats-Unis, la sécheresse estivale a également pesé lourd sur ce bilan 2012. Celle-ci a en effet durement touché les exploitations agricoles du Midwest, où est concentrée une large partie de la production

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant