Le coût de production de l'électricité nucléaire a bondi

le
3
FORTE HAUSSE DU COÛT DE LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ NUCLÉAIRE
FORTE HAUSSE DU COÛT DE LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ NUCLÉAIRE

PARIS (Reuters) - Le coût de production de l'électricité nucléaire en France a bondi de 21% entre 2010 et 2013 en raison notamment de la forte augmentation des investissements d'EDF, selon un rapport de la Cour des comptes publié mardi.

Le coût est ainsi passé de 49,6 à 59,8 euros par mégawatt/heure (MWh) en euros courants, selon la Cour, qui met en évidence des hausses de 118% des investissements de maintenance, de 14% des charges futures ou encore de 11% des dépenses d'exploitation.

La juridiction financière ajoute avoir revu à la hausse les besoins d'investissements d'EDF pour la période 2011-2025, dans une perspective de prolongement de la durée d'exploitation des réacteurs, passés de 57 milliards d'euros à 62,5 milliards (en euros 2010).

Le rapport de la Cour est une actualisation d'un document du même type, publié en 2012, faite à la demande d'une commission d'enquête de l'Assemblée nationale.

La Cour des comptes a utilisé pour ses calculs la méthode dite du coût courant économique (CCE), qui définit un coût global moyen sur toute la durée de fonctionnement du parc mais ne tient pas compte de la manière dont il a été amorti et financé.

Le coût de l'électricité nucléaire représente environ 40% du prix payé par les consommateurs. Les tarifs de l'électricité ont augmenté de 5% en France en août 2013 et une hausse similaire est prévue l'été prochain.

La ministre de l'Energie Ségolène Royal a cependant déclaré à plusieurs reprises qu'elle souhaitait trouver un moyen de limiter les factures d'électricité des Français au cours des trois prochaines années.

Alors que François Hollande s'est engagé à ramener de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France en 2025, la Cour invite l'Etat à se prononcer rapidement sur un éventuel prolongement du parc existant au-delà de 40 ans "afin de permettre aux acteurs, notamment à EDF, de planifier les actions et les investissements qui en résulteront".

EDF EST PLUS OPTIMISTE DANS SES HYPOTHÈSESLes chiffres de la juridiction sont à comparer avec un coût de production de 55 euros par MWh environ et un programme d'investissements de 55 milliards d'euros sur 2011-2025 communiqués ou confirmés par EDF ces dernières semaines.

La Cour explique que le groupe, détenu à 84,4% par l'Etat français, reporte dans son calcul tout l'impact positif de la prolongation supposée de l'exploitation du parc français de 40 à 50 ans à partir de la date de prise de décision, "fixée arbitrairement à 2014".

Cette méthode aboutit à un coût de production de 57 euros par MWh sur la période 2011-2025, contre 62 euros par MWh estimés par la juridiction. EDF est en outre contraint de vendre à la concurrence une partie de son électricité nucléaire au prix de 42 euros par MWh dans le cadre de l'Accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh), censé stimuler la concurrence.

La Cour des comptes dit également que, "pour mettre tout le parc actuel en capacité de maintenir sa production et, éventuellement, de prolonger sa durée d'exploitation au-delà de 40 ans", le total des investissements sur la période 2011?2033 atteindrait environ 90 milliards (en euros 2010, soit environ 110 milliards en euros courants).

La juridiction met aussi en évidence des "dépenses futures qui restent caractérisées par quelques fortes incertitudes", notamment en matière de charges de démantèlement et de gestion des déchets, et confirme que, comme en 2012, "elle n'est pas en capacité de calculer le coût de production futur de l'EPR" construit par Areva.

(Benjamin Mallet et Michel Rose, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mardi 27 mai 2014 à 11:04

    et combien en plus pour le CE d'EDF ?

  • nebraska le mardi 27 mai 2014 à 11:02

    Ils ont aussi augmenté de 20% le prix de vente aux autres pays "clients" qui viennent ensuite nous revendre notre propre électricité ??

  • nebraska le mardi 27 mai 2014 à 11:01

    Moi, mes investissements sont réalisés sur les marges que je fais en vendant mes matériels. Eux, ils font d'abord les investissements et ensuite ils les répercutent sur les clients qui n'ont d'autre choix que de payer. C'est beau les situations de monopole.