Le coût de l'expansion d'Audi pèsera sur ses résultats en 2014

le
0
LE COÛT DE L'EXPANSION D'AUDI PÈSERA SUR SES RÉSULTATS EN 2014
LE COÛT DE L'EXPANSION D'AUDI PÈSERA SUR SES RÉSULTATS EN 2014

INGOLSTADT Allemagne (Reuters) - Audi, la filiale haut de gamme de Volkswagen, a annoncé mardi anticiper une nouvelle baisse de son résultat opérationnel cette année, le coût du développement à l'international, du lancement du nouveaux modèles et de l'adoption de nouvelles technologies devant peser sur les comptes.

Au titre de 2013, le concurrent de BMW et de Mercedes (groupe Daimler) a vu son bénéfice d'exploitation reculer de 6,2% à 5,03 milliards d'euros, un niveau toutefois supérieur à la plus optimiste des prévisions des analystes interrogés par Reuters.

Audi, qui contribue à hauteur de près de 50% au bénéfice de l'ensemble du groupe Volkswagen, a annoncé fin décembre son intention d'investir 22 milliards d'euros sur la période 2014-2018, somme qui sera consacrée au lancement de nouveaux modèles, à la construction d'usines et à l'adoption de nouvelles technologies.

Ce montant représente 4,4 milliards d'euros par an en moyenne, contre une somme annuelle de 2,6 milliards qui avait été retenue en décembre 2011.

Le constructeur, qui met notamment sur pied de nouvelles usines en Chine et au Mexique, prévoit, pour la première fois de son histoire, de fabriquer en 2014 davantage de voitures à l'international qu'en Allemagne.

"Nous investissons des sommes gigantesques pour notre future croissance basée sur la stratégie modulaire. Nous semons aujourd'hui ce que nous récolterons demain", a déclaré Rupert Stadler, président du directoire d'Audi, lors d'une conférence de presse.

Audi table sur un nouveau record de ventes de voitures cette année après avoir dépassé en 2013, avec deux ans d'avance, son objectif de 1,5 million de véhicules livrés sur un an.

Le constructeur entend porter ce total à au moins deux millions d'ici 2020, ce qui lui permettrait de ravir à BMW la place de numéro un mondial des voitures haut de gamme.

Les projets d'expansion d'Audi entrent dans la stratégie globale de Volkswagen, qui veut devenir le premier constructeur automobile mondial en 2018, devant Toyota et General Motors.

La marge opérationnelle d'Audi devrait revenir cette année dans une fourchette comprise entre 8% et 10%, contre une rentabilité de 10,1% en 2013.

Le chiffre d'affaires du groupe pourrait dépasser les 50 milliards d'euros en 2014 contre 49,6 milliards l'an dernier, a précisé Rupert Stadler.

(Christoph Steitz et Mark Potter, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant