Le coût d'une couverture sur le sterling à un niveau record

le
0
    LONDRES, 17 juin (Reuters) - Le coût d'une couverture contre 
de fortes fluctuations de la livres sterling au cours de la 
semaine à venir à atteint un record vendredi, malgré le rebond 
de la devise britannique, à moins d'une semaine désormais du 
référendum sur l'avenir du Royaume-Uni dans l'Union européenne. 
    Sur le marché spot, la livre reprenait en effet du terrain 
après être tombée à son plus bas niveau depuis début avril face 
au dollar alors que la campagne du référendum a été suspendue 
après le meurtre de la députée pro-européenne Jo Cox.  
    Certains analystes estiment que ce meurtre pourrait avoir un 
effet favorable au camp du maintien dans l'UE d'ici au scrutin 
de jeudi prochain, 23 juin. La probabilité implicite d'une 
victoire du "Remain" a atteint 67% vendredi alors qu'elle était 
tombée à 60% jeudi matin, selon la société de paris Betfair. 
    "La perception par le marché de la probabilité d'un Brexit a 
peut-être diminué depuis 24 heures mais cela aura un impact 
limité sur le marché des changes, à moins que cela soit confirmé 
par les sondages qui seront publiés au cours des prochains 
jours", a commenté Hans Redeker, responsable de la stratégie 
devises de Morgan Stanley.  
    Signe que la tension reste élevée sur les marchés, la 
volatilité implicite sur la livre/dollar à une semaine 
 GBPSWO= , baromètre des fluctuations attendues après le 
référendum, a atteint 50%, son record absolu, alors qu'elle 
était encore inférieure à 10 fin mai.  
    "La liquidité est très faible et il ne se passe grand-chose, 
mais il semble que la livre/dollar montera aux environs de 
1,5150 si le 'Remain' l'emporte et qu'elle tombera à 1,3350 
dollar en cas de sortie (de l'UE)", a dit un trader d'une banque 
nord-américaine à Londres. 
    La livre s'échangeait autour de 1,43 dollar  GBP=  en fin de 
séance en Europe vendredi.  
    Plusieurs banques ont écrit à leurs clients pour les avertir 
des risques de conditions de trading difficiles au cours des 
prochaines séances.     
    Des traders expliquent que les volumes ont déjà chuté et que 
des investisseurs cherchent à liquider une partie des quelque 
six milliards de dollars de positions à la baisse sur la livre 
parce qu'ils ne veulent pas être exposés au risque d'une envolée 
de 5% à 10% de la devise en cas de victoire des partisans du 
maintien dans l'UE. 
    Depuis le début de l'année, la livre sterling s'est 
dépréciée de 6% face à un panier d'autres grandes devises de 
référence  =GBP .  
     
 
 (Anirban Nag; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant