Le cours du cuivre menace la petite monnaie australienne 

le
0
Les pièces de 5 cents risquent de disparaître. Leur production coûte plus que leur valeur faciale.

L'envolée des cours du «métal du diable», à plus de 9000 dollars la tonne, pourrait rendre les Australiens moins généreux... Les quêtes en faveur d'organismes de bienfaisance reposent en effet sur les plus petites pièces de monnaie australiennes. Or celles de 5 cents (3,7 centimes d'euros) risquent de disparaître. Parce que les prix du cuivre et du nickel, qui les composent, sautent au plafond. Au pays des kangourous, ces bonds-là ont secoué la Monnaie royale, qui frappe, à Canberra, lesdites pièces. Elle aurait, confidentiellement, réclamé leur mort, sur des griefs mathématiquement imparables: leur production coûte plus que leur valeur faciale. Mais le gouvernement n'a encore rien tranché... Cette «suppression pourrait en outre pousser les commerçants à arrondir les prix vers le haut», a coupé court Bill Shorten, assistant au Trésorier du gouvernement, récusant toute suppression immédiate.

Au début des années 1990, l'inflation avait déjà eu rai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant