«Le cours de morale amène l'élève à défendre ses propres valeurs»

le
0
INTERVIEW- En Belgique, la morale est obligatoire pour tous, du primaire au lycée. Joachim Lacrosse, professeur de morale à Etterbeek, explique au Figaro en quoi consiste cet enseignement.

lefigaro.fr.- Qu'est-ce qu'un cours de morale non confessionnelle?

Joachim LACROSSE. - Je sais que c'est difficile pour vous les Français de comprendre à quoi un tel cours ressemble. Il faut tout d'abord comprendre que la Belgique n'est pas un État laïc comme la France mais un État neutre. Les cours de morale ont été instaurés suite à un compromis entre l'Église et les «libéraux» (appelés également laïques).

Nos élèves peuvent aujourd'hui choisir entre plusieurs cours de morale: inspirée par la religion catholique, protestante, juive, musulmane, bouddhiste, ou alors non confessionnelle. C'est ce dernier cours que je donne. Les élèves suivent deux heures de cours de morale par semaine, de la primaire au lycée.

Dans la pratique, les élèves et certains collègues distinguent cours de morale et cours de religions, mais ces cours sont tous en réalité des cours de morale. En Belgique, professeur de morale est un métier à part entière et pour enseigner au lycée,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant