Le couple «Merkozy» sort gagnant du sommet

le
0
Le sommet de Bruxelles accouche d'un nouveau traité intergouvernemental, dont la Commission européenne prendra acte. Ce succès fait une victime collatérale de taille : David Cameron. Et un gagnant: le couple «Merkozy».

Nicolas Sarkozy n'a pas fait de vieux os au Conseil européen. À 14 h 30, Angela Merkel est passée devant la salle de presse de la délégation française, et elle a pu constater que son «ami» Nicolas Sarkozy était déjà sur la route du retour. Vendredi, le président français a préféré répondre aux questions des journalistes au petit matin, au bout du bout de la longue nuit de négociation qui lui a permis d'annoncer en premier que la proposition franco-allemande avait été acceptée dans son intégralité. Une victoire des petits matins, donc. Même si, dans la tradition des marathons européens, les victoires sont vite suivies de coup de blues. Au final, l'impulsion donnée lundi par l'accord franco-allemand à l'Élysée aura tout emporté sur son passage. Le sommet de Bruxelles accouche d'un nouveau traité intergouvernemental à dix-sept, peut-être à vingt-six, dont la Commission européenne prendra acte. Ce succès fait une victime collatérale de taille:

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant