Le couple Hollande-Ayrault face à l'automne du désamour

le
9
LE COUPLE HOLLANDE-AYRAULT FACE À LA MÉFIANCE DES FRANÇAIS
LE COUPLE HOLLANDE-AYRAULT FACE À LA MÉFIANCE DES FRANÇAIS

PARIS (Reuters) - L'approfondissement de la crise et les remèdes proposés perçus comme largement inopérants par l'opinion plongent François Hollande et Jean-Marc Ayrault dans des abîmes d'impopularité.

Cinq mois après le retour de la gauche au pouvoir, les Français sont plus inquiets que jamais face à leur avenir économique et moins d'un sur deux accordent encore leur confiance au couple exécutif, soulignent les enquêtes d'opinion.

L'annonce du projet de budget 2013, qui prévoit 20 milliards d'euros d'impôts nouveaux et 10 milliards d'économies, la multiplication des plans sociaux comme ceux de PSA ou Sanofi et l'aggravation du chômage alimentent un pessimisme record.

Seuls 25% des Français ont confiance en l'avenir de la situation économique du pays, selon un sondage BVA diffusé jeudi. Il s'agit du plus bas niveau enregistré depuis janvier 2012 par ce baromètre de l'économie réalisé chaque mois pour BFM, Challenges et Avanquest.

Même les sympathisants de gauche perdent la foi avec désormais une majorité de pessimistes (55%), relève Gaël Sliman, de BVA, dans ses commentaires du sondage.

La répartition en trois tiers des 30 milliards d'efforts prévus dans le budget 2013 est jugée inéquitable par une majorité de Français (55% contre 44%).

"Ceux qui la critiquent auraient largement préféré que les efforts portent davantage sur la réduction de la dépense publique (81%, contre 14% au entreprises et 3% au ménages)", note Gaël Sliman.

LE COUPLE EXÉCUTIF JUGÉ SÉVÈREMENT

Dopé par la noirceur du climat économique, le désamour grandit envers le pouvoir socialiste.

Une nette majorité de Français (64%) estiment ainsi que François Hollande n'a plutôt pas réussi son début de quinquennat, selon un sondage Ifop diffusé vendredi dernier, jour de la présentation du budget

Sans surprise, les résultats de cette enquête, réalisée pour les groupes UMP à l'Assemblée nationale et au Sénat, varient énormément en fonction de la proximité politique, 96% des sympathisants UMP émettant un jugement négatif. Mais les proches du Parti socialiste, sceptiques à 24%, sont eux aussi gagnés par une défiance grandissante.

Le jugement de l'action du couple exécutif est également sévère puisque 55% des personnes interrogées estiment qu'il n'agit pas efficacement, selon cette même enquête.

La veille de la présentation du budget, un sondage Viavoice montrait que les inquiétudes des Français en matière de pouvoir d'achat avaient progressé de façon spectaculaire.

Ils sont désormais une majorité (53%) à anticiper une dégradation de leur pouvoir d'achat au cours des trois prochains mois, une hausse de sept points en un mois et de 17 points depuis mai, selon cette enquête réalisée pour BPCE, Les Echos et France Info.

"Cette évolution spectaculaire s'explique par le climat d'austérité à la fois actuel et anticipé", analysent François Miquet-Marty et Aurélien Preud'homme, de Viavoice, dans leurs commentaires de l'étude.

"Après deux plans de rigueur en 2011, et alors que le climat économique est très fortement dégradé - et donc peu propice à l'augmentation des revenus -, les ménages anticipent une nouvelle augmentation de leurs dépenses contraintes à court terme", ajoutent-ils.

LA CONFIANCE DES MÉNAGES EN BERNE

Cette dégradation des perspectives en matière de pouvoir d'achat devrait se traduire par une contraction de la consommation et de l'épargne.

Les Français sont ainsi 38% (+4) à envisager de dépenser moins que ces derniers mois dans les trois prochains mois, et 33% (+4) à prévoir de mettre moins d'argent de côté, toujours selon le sondage Viavoice.

Comme pour ajouter à la pression pesant sur le gouvernement, les indicateurs disent la même chose que les sondages.

La confiance des ménages a ainsi de nouveau baissé en septembre, répondant à la déprime des chefs d'entreprises pour dresser un tableau sombre de l'économie française.

Alors que le nombre de chômeurs a progressé pour le 16e mois consécutif et dépasse les 3 millions pour la première fois depuis juin 1999 dans la catégorie phare, l'enquête mensuelle publiée par l'Insee montre un bond des anticipations négatives des ménages.

Lors d'un récent déplacement en Allemagne, François Hollande a dit assumer son impopularité et a demandé du temps avant d'être jugé sur ses résultats.

Avec une croissance atone et des échéances électorales qui se profilent déjà (européennes, municipales et sénatoriales en 2014), il n'est pas garanti que l'opinion accorde au président socialiste la patience qu'il réclame.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le jeudi 4 oct 2012 à 16:04

    "moins d'un sur deux accordent encore leur confiance": ils sont généreux les mecs, je dirais plutôt moins d'UN sur TROIS !

  • fbordach le jeudi 4 oct 2012 à 15:39

    C'est vrai qu'ils ne sont pas très adroits, que leur vision de l'économie date, au minimum du rideau de fer, associé à cela un charisme d'huitre et beaucoup d'indécision. En clair le couple qu'il nous fallait pour accélérer le déclin économique de la France tout en bloquant toute réforme structurelle. Une bonne paire de champions du monde !

  • T20 le jeudi 4 oct 2012 à 15:37

    DISSOLUTION OU Prise de l'Elysée: Tant qu'à faire, un nouveau président fera la dissolution...

  • M3435004 le jeudi 4 oct 2012 à 15:23

    La dissolution de l'Assemblée Nationale va s'imposer. Très vite. La France ne peut se permettre d'être gouvernée par une telle bande d'incompétents que les français ne supportent plus dès qu'ils cessent de se laisser bercer par leurs promesses mensongères.

  • chatnour le jeudi 4 oct 2012 à 15:22

    @M931269 : voilà la question qu'elle est bonne ! Chiche ! Il est grand temps de le faire ! Cinq mois ont été suffisants pour le couple Démagopoulos Ier-Zéro pour faire la preuve de son incompétence crasse et de son inaptitude à assumer de telles fonctions ! Préparez-vous, la révolte s'approche à grands pas et sous quelques mois au plus, la France sera dans la rue ! Dehors, fumistes, assez de dégâts, même les cocus qui ont voté pour vous vous désavouent !

  • M931269 le jeudi 4 oct 2012 à 14:56

    et si on ....revotait ? ...Rien que pour voir !!

  • knbskin le jeudi 4 oct 2012 à 14:36

    Si, paquiro, FH est un politicien rusé et retors, qui excelle dans la gestion de la "petite soupe au coin du petit feu" du PS. Il est également très travailleur, connaît très bien ses dossiers, et sait parfaitement ce qu'il fait. Par contre, il est prêt à tout pour garder les mains dans le pot de confiture, quitte à envoyer le pays dans le mur, comme son mentor Mitterrand.

  • paquiro le jeudi 4 oct 2012 à 14:19

    on voit bien que l'on navigue à vue, que le parti socialiste n'avait pas de projet et que s'il en avait eu un, F Hollande n'aurait pas été élude surcroît F Hollande n'a pas l'allure d'un guerrier ni d'un stratège

  • ANOSRA le jeudi 4 oct 2012 à 14:15

    Le Président normal demande davantage de temps pour être jugé... sur ses erreurs, la dernière sur la PV de cession des entreprises n'a pas besoin de temps pour comprendre que ce gouvt ne sait même pas ce qu'il fait, et la correction même rapide et "intelligente" selon Mosco ne changera plus leur manque de compétences à diriger la France !!!

Partenaires Taux