Le couple franco-allemand "va bien", dit Bernard Cazeneuve

le
3
Le couple franco-allemand "va bien", dit Bernard Cazeneuve
Le couple franco-allemand "va bien", dit Bernard Cazeneuve

PARIS (Reuters) - Le couple franco-allemand se porte bien et essaye de construire un "compromis solide", a estimé jeudi le ministre délégué aux Affaires européennes Bernard Cazeneuve, alors que doit s'ouvrir un conseil européen jugé décisif pour l'avenir de la zone euro.

François Hollande et Angela Merkel se sont prononcés mercredi soir à Paris pour un approfondissement de l'union économique, monétaire et politique.

Mais les dirigeants français et allemand s'étaient opposés ces dernières semaines, Angela Merkel exigeant une organisation fédérale de l'UE avant de mutualiser les risques, tandis que, pour François Hollande, la solidarité doit être accompagnée -mais pas précédée- par des pas vers plus d'intégration.

"Les choses vont bien entre les Français et les Allemands, je crois que nous essayons de construire un compromis solide, et ce compromis solide ne peut pas se construire sur des ambiguïtés, donc nous disons clairement les choses sur ce que nous voulons pour l'Europe", a déclaré Bernard Cazeneuve sur i>TÉLÉ.

"Il existe des points de convergence, nous avons beaucoup progressé, il existe encore des sujets de discussions, ils ont été traités par le président de la République et la chancelière hier et la discussion va se poursuivre aujourd'hui à 27", a-t-il ajouté, se disant très attaché au "moteur franco-allemand".

"Nous croyons à la nécessité absolue de conforter la relation avec l'Allemagne, nous pensons aussi que cette relation doit être équilibrée, nous considérons par ailleurs que cette relation n'est pas exclusive des relations que nous pouvons avoir avec les autres pays de l'Union européenne", a-t-il dit.

La France est favorable à une plus grande intégration politique européenne, si celle-ci s'accompagne de mesures concrètes en faveur de la croissance, de la régulation bancaire et de la régulation des marchés financiers, a réaffirmé Bernard Cazeneuve, appelant de ses voeux un sommet "utile".

Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le jeudi 28 juin 2012 à 09:55

    Pardon, je voulais dire "l'important, c'est la rose" !

  • bercam01 le jeudi 28 juin 2012 à 09:54

    L'important, c'est d'y croire...

  • M8743521 le jeudi 28 juin 2012 à 09:43

    "Donnez moi votre argent d'abord..on verra ensuite les conditions du prêt"...Voila le discours de Hollande! Un tel degré de naîveté est exceptionnel.Les allemands, droite et gauche réunies,vont lui faire comprendre rapidement qu'il délire.