Le coup de sang de Bernadette Chirac

le
18
Le coup de sang de Bernadette Chirac
Le coup de sang de Bernadette Chirac

Bernie voit rouge. Bernadette Chirac se lance dans son dernier combat : sauvegarder le canton de Corrèze où elle est élue sans discontinuer depuis 1979. L'épouse de l'ex-président de la République est bien décidée à tenir la dragée haute à la gauche qui, dans le cadre du redécoupage électoral, a rayé son canton de la carte?

Ce matin, dans le quotidien local « la Montagne », Bernadette Chirac sonne le tocsin. « C'est la disparition pure et simple du canton de Corrèze », dénonce-t-elle, « blessée » et « sceptique » sur la façon dont la carte des cantons a été redécoupée en vue des élections de 2015. Le département de François Hollande doit passer, selon les premières moutures du projet, de 37 à 19 cantons, plus peuplés. Mauvaise surprise : le fief des Chirac est tronçonné en trois morceaux et passe aux oubliettes? Explication d'un élu local PS : « On pensait qu'elle ne se représenterait pas, on a peut-être fait une erreur d'appréciation. »

Poussée vers la sortie, lâchée y compris par certains élus locaux de droite, Bernadette Chirac n'apprécie pas. Mais alors pas du tout. « Effacer trente ans de travail d'un coup de crayon est à ses yeux inacceptable », confirme l'entourage proche de l'ex-première dame que nous avons jointe hier. D'autant que, Bernie, toujours adjointe de Sarran, maintient le suspense sur une nouvelle candidature. « Elle est très remontée et je peux vous dire qu'elle se battra jusqu'au bout, son canton elle y tient mordicus », confie Sophie Dessus. La députée PS, qui avait fait l'objet d'?illades appuyées de Jacques Chirac devant les caméras du « Petit Journal », est elle-même? redécoupée.

Hollande face à un dilemme

Connue pour sa ténacité, Bernadette a donc commencé à toquer aux portes. Celle du ministre de l'Intérieur, qui supervise le redécoupage : Manuel Valls et son conseiller Yves Colmou l'ont reçue le 2 décembre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frgillon le lundi 30 déc 2013 à 09:18

    Entre ceux qui veulent partir à la retraite à 62 ans et ceux qui veulent continuer à être élus à 82 ans ! C'est à croire que la politique est pour certains une partie de plaisir !

  • 123car le dimanche 29 déc 2013 à 15:53

    Lamentable !!! Bernadette ne pense qu'a elle .Et l'interet de la France et les economies elle s'en fou ....

  • bearnhar le vendredi 27 déc 2013 à 13:12

    Et pis, la retraite, c'est pas mal non plus.Elle attend d'erze grabataire pour profiter de la vie ?

  • bearnhar le vendredi 27 déc 2013 à 13:11

    Quand ça tombe sur soi, ça plait pas, forcément, quand il s'agit des autres, n'est-ce pas...Ils se complaisent tous au traficotage de la carte électorale, preuve de plus qu'il va tous falloir les virer.Chirac c'était meme les emplois fictifs, entre autres.La fraude, en France on connait un peu.

  • ddenis14 le samedi 21 déc 2013 à 15:10

    C'est mon fief! Pas touche!Ah mais!

  • lolin le jeudi 19 déc 2013 à 13:18

    Ou supprimons Bernadette!!!!!!

  • edg13 le jeudi 19 déc 2013 à 11:45

    on est toujours au temps des rois et des cabinets où les puissants pouvaient faire influer sur les décisionspar ailleurs en ces temps d'impôts la juxtaposition villes, cantons, régions n'a comme seule justification de permettre de placer les copains à des postes honorifiques et juteuxEDG

  • nebraska le jeudi 19 déc 2013 à 11:23

    Donc, comme l'a si bien dit le 1er intervenant sur ce forum, R.A.B des habitants pour les "redécoupages". Seul compte le bien-être des élus ???

  • M2734309 le jeudi 19 déc 2013 à 11:14

    Pour que tout le monde soit d'accord il faudrait supprimer les cantons

  • devcor le jeudi 19 déc 2013 à 11:11

    Le redécoupage des cantons organisé par le PS n'est que du tripatouillage électoral. Il n'a aucun objectif d'économie dans la mesure où le nombre de conseillers va augmenter. Minable comme tout ce qui vient de ce gouvernement.