Le coup de gueule du président de l'Union de taxis

le
0
INTERVIEW - Alain Griset craint la disparition des petites structures et la suppression de 10.000 emplois.

Pas facile de trouver, ce jeudi, un taxi. La profession organise des opérations escargot dans toute la France. Une nouvelle réglementation concernant le transport des malades va tuer des milliers d'emplois. Explication avec Alain Griset, président de l'Union nationale des taxis.

LE FIGARO-.Quel est le texte qui est à l'origine du mouvement de contestation?

Alain Griset. -Les parlementaires ont voté en décembre un texte intégré à la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013, en vue d'expérimenter des appels d'offre par les agences régionales de santé ou les caisses primaires d'assurance maladies et concernant le transport sanitaire du malade assis. Il s'agira donc de désigner sur un département une société chargée de ce service.

Quel est l'objectif visé par les pouvoirs publics avec...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant