Le coup de gueule de Jean-Louis Triaud

le
0
Le coup de gueule de Jean-Louis Triaud
Le coup de gueule de Jean-Louis Triaud
Après la victoire de la semaine passée contre le Paris Saint-Germain, Bordeaux a chuté sur la pelouse de Toulouse, samedi soir. Une contre-performance qui n'est pas du tout du goût de Jean-Louis Triaud et le président girondin le fait savoir !

Les semaines se suivent et ne ressemblent malheureusement pas pour Bordeaux. Après la victoire de la semaine passée contre le Paris Saint-Germain (3-2), les Girondins ne sont pas parvenus à confirmer sur la pelouse de Toulouse (1-2), samedi soir. Après une série de huit matchs sans défaite en championnat (et malgré un nouveau but de Diego Rolan), les coéquipiers de Lamine Sané ont rechuté lors du derby de la Garonne et ça ne plaît pas du tout à Jean-Louis Triaud. « C'est pénible, à chaque fois que l'on a la possibilité de revenir sur nos concurrents, on n'y arrive pas, explique le président bordelais dans les colonnes de L'Equipe. On a joué un peu n'importe comment, et on a géré la seconde période avec peu d'intelligence avec ces cartons (ndlr : Sané a expulsé en fin de match). Ils étaient pourtant très fébriles, ils ont même failli se mettre des buts tout seuls. Si on ne peut pas assumer ce genre de matchs, il faut envoyer la réserve, ça nous fera économiser de l'argent. A chaque fois, dans ces moments-là, les joueurs annoncent qu'ils sont mobilisés, mais il n'y a pas de résultat. »

Sagnol : « Sixième, c'est peut-être la place qui nous convient »

Alors que les Bordelais ont notamment raté l'occasion de prendre leurs distances avec Montpellier, Willy Sagnol exprime aussi sa déception, même si le discours est moins tranché. « Il a manqué beaucoup trop de choses, a-t-il déclaré en conférence de presse. On était sur une belle série et c'est dommage qu'elle prenne fin avant la trêve internationale, mais Bordeaux a toujours des ambitions de bien finir ce championnat, d'accrocher quelque chose à la fin. Néanmoins, on est aujourd'hui sixième et c'est peut-être la place qui nous convient en termes de niveau et de potentiel. Si on veut prétendre à plus, il faut tout mettre dans les matchs et ce n'était pas le cas ce soir. » Avec un calendrier relativement favorable, le club du scapulaire doit désormais se poser les bonnes questions et tirer les enseignements nécessaires sous peine de connaître une fin de saison bien insipide.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant