Le coup de blues des ex-fabricants de radars

le
0
Réactivé après avoir disparu en 2008, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) agace déjà l'Association française des fournisseurs de technologie d'aide à la conduite (Afftac).

Le nouveau Conseil national de la sécurité routière (CNSR) doit être mis en place le 27 novembre prochain. Il avait disparu en 2008, mais, alors qu'il ne s'est pas encore mis au travail, il fait déjà des mécontents, notamment les ex-fabricants d'avertisseurs de radars regroupés dans l'Association française des fournisseurs de technologie d'aide à la conduite (Afftac) . Elle rassemble les principaux fabricants (Admea-Navirad, Avertinoo, Coyote, Eco & Logic, Inforad, RoadPilot, Takara, Telmap, Wikango...).

Ces derniers proposent des assistants d'aide à la conduite, il y a peu encore appelés avertisseurs de radars, jusqu'à leur interdiction en janvier dernier.

Son président, Loïc Rattier, regrette que l'Afftac ne rejoigne pas le CNSR, dont la composition dev...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant