Le cou, première victime de la vie de bureau

le
0
Pour éviter les troubles musculo-squelettiques (TMS) au travail, il est important d'organiser des pauses.

«Au bureau, contrairement à ce que l'on pense, les troubles musculo-squelettiques sont liés à l'inactivité», souligne le Yves Roquelaure, professeur de médecine du travail au CHU d'Angers et directeur du Laboratoire d'ergonomie et d'épidémiologie en santé au travail. Lorsque le regard est fixé sur un écran, par exemple, des tensions musculaires apparaissent dans le cou, immobile trop longtemps, et provoquent des cervicalgies, au premier rang des troubles musculo-squelet­tiques (TMS) au bureau. Les TMS sont, en France, les maladies professionnelles les plus indemnisées par la Sécurité sociale. L'Institut de veille sanitaire indique que leur chiffre a été multiplié par dix au cours des dix dernières années, tout en signalant une proportion importante de cas non déclarés. Il existe peu de chiffres détaillés à l'échelle nationale, mais des études régionales pe...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant