Le Costa Rica crée la sensation en battant l'Uruguay

le
0
Le Costa Rica crée la sensation en battant l'Uruguay
Le Costa Rica crée la sensation en battant l'Uruguay
Le debrief

Cela devait être une partie de plaisir. Un moyen idéal de rentrer de plein pied dans la compétition en s'offrant trois premiers points avant d'attaquer les deux gros morceaux du groupe : l'Italie et l'Angleterre. Oui mais voilà, l'Uruguay a totalement manqué son entrée en lice dans le Mondial en s'inclinant face au Costa Rica (2-1) samedi dans la fournaise du stade Castelao de Fortaleza. Une défaite aussi surprenante qu'historique pour la Celeste qui n'avait jamais perdu contre les « Ticos ». Mais comment espérer autre chose après une telle copie ? Sans Luis Suarez, resté tout le match sur le banc, l'Uruguay a fait preuve d'une faiblesse défensive mais aussi offensive affligeante. Il aura fallu un coup de main de la défense costaricienne pour lui permettre d'ouvrir le score. Mais jamais, même avec ce petit avantage, la Celeste n'aura paru dans son assiette. Même Edinson Cavani, buteur sur penalty, ne s'est pas montré à la hauteur de sa réputation.

En face, l'appétit du Costa Rica est venu en mangeant. Avec envie et détermination, un brin de réussite aussi, les « Ticos » sont revenus dans la partie à la faveur d'une superbe deuxième période. Et d'une adversité qui s'est effritée au fil des minutes. Trois buts à la clé et notamment une outrageuse domination dans les duels et sur les coups de pied arrêtés. Le Costa Rica a fait prendre le bouillon à l'Uruguay. La formation d'Oscar Tavarez, qui rêvait de faire à nouveau vivre un enfer au Brésil sur ses terres, comme en 1950, va devoir revoir ses ambitions à la baisse. Dans un groupe très difficile, il va maintenant falloir un sans-faute contre les « Three Lions » et la Squadra Azzurra. Et rien ne dit que cela suffira. A l'image de l'Espagne, vendredi, l'Uruguay est bien mal embarqué dans ce groupe D. Quant au Costa Rica, il peut se prendre à rêver d'une place en huitièmes de finale. La route est encore longue mais sur ce qu'ils ont montré, les partenaires de J.Campbell peuvent espérer. Le Mondial n'a jamais semblé aussi ouvert que cette année.

Calendrier et résultats | Le classement des buteurs | La Tweet Map du Mondial

Le film du match

15eme minute Première chaleur dans cette partie. Sur un centre de C.Rodriguez, Cavani remise de la tête au second poteau pour D.Godin qui trompe Navas mais le but est refusé pour un hors-jeu évident.

16eme minute Une minute plus tard, la défense costaricienne tergiverse un coup-franc de Stuani et offre un ballon en or à Cavani. Mais l'attaquant parisien dévisse totalement sa reprise du droit et manque le cadre. Quelle occasion !

24eme minute (1-0) Ouverture du score de Cavani sur penalty ! L'attaquant du PSG trompe parfaitement Navas sur sa gauche. Diego Lugano avait été ceinturé par Junior Diaz dans la surface. Rien à dire sur la décision de M.Brych.

27eme minute Quelle frappe de J.Campbell ! L'ancien joueur de Lorient tente sa chance du gauche de 35 mètres, mais le ballon passe juste à côté du poteau gauche de Muslera.

31eme minute Suite à un coup-franc de Tejeda, le ballon revient dans la surface à G.Gonzalez, qui a le temps de contrôler et de tenter sa chance. Le ballon, contré par une jambe uruguayenne, manque de tromper Muslera.

44eme minute Quel arrêt de Navas ! Sur une frappe du gauche de Forlan, contrée par Umana, le gardien costaricien, lobé, réalise un retour sur sa ligne incroyable pour sortir le ballon main opposée. Superbe !

50eme minute Encore une énorme occasion pour le Costa Rica ! Sur un coup franc de Bolanos, Duarte est seul au deuxième poteau pour reprendre de la tête. Muslera, bien heureux de voir le ballon sur lui, s'en sort bien et évite l'égalisation.

54eme minute (1-1) Egalisation costaricienne par J.Campbell ! A la suite d'une action collective magnifique, Gamboa adresse un centre parfait au deuxième poteau pour l'attaquant d'Arsenal, qui a tout loisir de contrôler et d'ajuster Muslera d'une frappe puissante du gauche. Sur le coup, la défense centrale uruguayenne a

57eme minute (1-2) Le coup de massue pour l'Uruguay ! Sur un nouveau coup franc de Bolanos, Stuani est trop juste au marquage de Duarte qui ajuste une tête croisée dans le petit filet de Muslera. Quelle sensation !

63eme minute Enorme Campbell qui manque d'un rien de marquer le but du tournoi d'une frappe enveloppée des 35 mètres. Le ballon passe à quelques centimètres de la lucarne de Muslera. L'Uruguay est en souffrance.

70eme minute L'arrêt de Navas ! Sur un centre de Maxi Pereira, Cavani, au duel avec Gonzalez, dévie le ballon de la tête vers le but costaricien mais le gardien des Ticos s'envole pour sortir la tentative du Parisien.

85eme minute (1-3) Le coup de grâce pour l'Uruguay. Servi en profondeur par une passe magnifique de J.Campbell, Marco Urena, qui venait d'entrer, prend de vitesse la défense uruguayenne et marque d'un tir croisé. Muslera ne peut rien.

Les joueurs à la loupe

Uruguay Uruguay L'Uruguay n'a pas été flamboyante, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle a parfois pu compter sur quelques individualités mais par bribes. Insuffisant pour espérer autre chose. On pense notamment à C.RODRIGUEZ, très disponible dans son couloir gauche, et dont l'entente avec CACERES a été bénéfique pour la Celeste pendant la première période. Cela s'est corsé ensuite même si les quelques occasions uruguayennes sont venues de ce côté. Dans le but, MUSLERA a fait preuve de beaucoup de fébrilité dans les sorties aériennes. Et malheureusement pour lui, sa défense centrale n'était guère plus inspirée. GODIN était pourtant là pour assurer le coup. Le défenseur de l'Atlético Madrid a d'abord montré une grande solidité dans les duels mais il a perdu le fil après la pause. En revanche, son compère LUGANO est resté sur le même tempo. S'il a provoqué le penalty en première période, l'ancien Parisien a été d'une faiblesse incroyable au marquage. Et ne parlons pas de sa relance? En l'absence de SUAREZ, FORLAN n'a pas montré grand-chose. En dedans physiquement, le joueur du Cerezo Osaka a peiné pour se procurer des occasions. Guère plus en vue, CAVANI a eu le mérite de marquer le penalty de la gagne. Mais ce sera tout pour l'attaquant du PSG, orphelin de Suarez. Au milieu de terrain, belle activité de GARGANO qui court partout mais ne fait pas souvent bon usage des ballons. Il a été bien épaulé par AREVALO RIOS, précieux dans son travail de harcèlement. Sur son côté droit, MAXI PEREIRA a peiné défensivement. Son apport offensif est resté en outre pour le moins discret. Et il a commis l'irréparable en fin de rencontre. Costa Rica Costa RicaUn joueur est sorti du lot du côté du Costa Rica, c'est J.CAMPBELL. Le joueur, passé brièvement par Lorient, a beaucoup bougé sur le terrain pour apporter des solutions. Son pied gauche est précieux, tout comme sa technique et sa vision du jeu. Arsenal a eu du nez et sa saison intéressante à l'Olympiakos a confirmé son talent. Il a marqué et fait marquer. Quel match ! Abandonné en première période, il a retrouvé ses coéquipiers en deuxième. Excepté B.RUIZ qui a bien débuté, avant de disparaître de la circulation. Le capitaine costaricien a souffert de la comparaison. BOLANOS a beaucoup tenté pour offrir des solutions. Si le joueur de Copenhague a fait preuve de beaucoup de déchet technique avant la pause, il a distillé plusieurs bons ballons sur coup de pied arrêtés. C'est ce que l'on appelle être décisif. BORGES a perdu beaucoup de ballons dans l'entrejeu. Tandis que TEJEDA a fait dans le classique. Sans prendre de risque, le milieu de terrain du Deportivo Saprissa s'est contenté de prendre sa position pour empêcher l'Uruguay de développer du jeu. Propre. En défense, J.DIAZ est coupable d'avoir commis une faute grossière sur le penalty, GONZALEZ et DUARTE ont en revanche été solides, notamment sur coups de pied arrêtés. Ce dernier a d'ailleurs été l'un des héros de la soirée en marquant le but de la victoire. GAMBOA a d'abord beaucoup souffert face à Cristian Rodriguez, très en jambes pendant les 45 premières minutes. Mais le scénario du match a inversé la tendance. Enfin, le Costa Rica peut dire merci à NAVAS. Le gardien de but de Levante a notamment sorti un arrêt de grande classe en fin de première période. Avant de récidiver en deuxième période face à Cavani.

Monsieur l'arbitre au rapport

L'arbitre allemand de la rencontre a été impeccable dans ses décisions. Un penalty sifflé à juste titre, des avertissements distribués à bon escient, une partie bien menée. Il faut le signaler après un début de tournoi compliqué pour les arbitres.

Ça s'est passé en coulisses?

- Opéré d'un ménisque le 21 mai dernier, Luis Suarez, l'attaquant de l'Uruguay, a dû déclarer forfait pour cette première rencontre du Mondial. Diego Forlan a été choisi pour épauler Edinson Cavani en attaque.

- L'Uruguay a gagné l'unique précédente Coupe du Monde jouée au Brésil, avec une victoire face au pays hôte en finale (1950).

- Le meilleur parcours du Costa Rica lors d'un Mondial date de 1990 et son élimination en huitièmes de finale. Lors des deux autres participations en 2002 et 2006, les « Ticos » n'avaient pas passé le premier tour.

La feuille de match CM 2014 (Groupe D) / URUGUAY ? COSTA RICA : 1-3

Stade Castelao ? Fortaleza (63 000 spectateurs environ) Temps chaud et sec - Pelouse en bon état Arbitre : M.Brych (ALL) (8) Buts : Cavani (24eme sp) pour l'Uruguay ? J.Campbell (54eme), Duarte (57eme) et Marco Urena (85eme) pour le Costa Rica Avertissements : Lugano (50eme), Gargano (57eme) et Caceres (81eme) pour l'Uruguay Expulsion : Maxi Pereira (95eme) pour l'Uruguay Uruguay Uruguay Muslera (5) ? Maxi Pereira (2), Lugano (cap) (3), Godin (5), Caceres (6) ? Gargano (6) puis A.Gonzalez (60eme), Arevalo Rios (5) - Stuani (3), C.Rodriguez (6) puis A.Hernandez (76eme) ? Forlan (3) puis Lodeiro (60eme), Cavani (5) N'ont pas participé : Munoz (g), Silva (g), Coates, Fucile, J.M.Gimenez, A.Pereira, D.Perez, G.Ramirez Sélectionneur : O.Tabarez

Costa Rica Costa Rica K.Navas (7) ? Duarte (7), G.Gonzalez (7), Umana (6), Gamboa (7), J.Diaz (5) - Tejeda (6) puis Cubero (75eme), Borges (6), Bolanos (7), J.Campbell (8) - B.Ruiz (cap)(5) puis Urena (83me) N'ont pas participé : Cambronero (g), Pemberton (g), Acosta, Miller, W.Francis, Myrie, Barantes, Calvo, Granados, Brenes Sélectionneur : J.-L.Pinto

Calendrier, résultats, news, interviews, reportages, historiques? Pour tout savoir sur la Coupe du Monde

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant