Le Corto maltais

le
0
Le Corto maltais
Le Corto maltais

Ce soir, West Ham United affronte le Birkirkara FC. L'une des toutes meilleures formations de Malte qui, cette saison, accueille dans ses rangs une vieille branche de la Serie A : Fabrizio Miccoli. Dernier tour de piste pour l'ancien de la Juventus et premier tour de force d'un club à l'ambition certaine.

Grâce au Prix du fair-play, l'équipe de West Ham United s'est miraculeusement qualifiée pour la Ligue Europa à l'issue de la saison de Premier League 2014-2015. Revers de la médaille, les Hammers doivent se farcir différents tours préliminaires qui mènent aux phases de groupes. Une tournée estivale aux quatre coins du Vieux Continent dont l'exotisme des destinations n'a d'égal que le relatif anonymat des équipes affrontées. Après avoir éliminé au premier tour le Lusitanos FC, minuscule club d'Andorre, une autre équipe se dresse sur le chemin des Londoniens pour le compte du match aller de ce second tour qualificatif de C3 le 16 juillet dernier : le Birkirkara FC. Troisième du dernier exercice de Maltese Premier League, les Stripes se sont retrouvés en compétition européenne grâce à leur victoire en Coupe de Malte face aux Hibernians. Au tour précédent, Birkikara avait réussi l'exploit de passer un tour face aux Arméniens d'Ulisses FC. De toute l'histoire du football maltais, seuls les Sliema Wanderers étaient parvenus à éliminer un club, le FC Rumelange, en premier tour de C2 saison 1968/69.

Forcément, alors qu'ils accueillent dans leur antre mythique et séculaire d'Upton Park, les Hammers pensent ne faire qu'une bouchée de ces Maltais qu'ils imaginent plus proches du bichon que du faucon sur un pré carré. 90 minutes plus tard, c'est une équipe londonienne bien heureuse d'avoir planté à la toute fin du match qui rentre aux vestiaires. Un but marqué sur corner, d'un coup de torse de Tomkins, après une sortie casse-gueule du vétéran maltais Justin Haber, jusqu'ici irréprochable. OK, c'est un match de reprise. OK, les Anglais ont manqué de réussite, à l'image de Modibo Maïga qui frappe le poteau. Mais quand même : le Birkirkara FC n'a pas démérité durant tout le match, notamment son numéro 10 aussi vif que râblé. Une barrique à la tête d'ail et à la démarche reconnaissable entre mille : celle de Fabrizio Miccoli. Oui, l'ancien de la Juventus et de Palerme évolue désormais dans le championnat maltais.

En jaune et rouge et avec le sourire


Même si le natif de Nardo, avec ses 36 bougies soufflées, est plus près de la fin que du début, d'aucuns se demandent ce que Miccoli est venu faire à plusieurs centaines de kilomètres au sud de la Botte, dans un archipel de la taille des Maldives et dont le nombre d'habitants n'atteint pas la plupart des grandes villes italiennes. Encore…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant