Le corrigé joint au sujet d'examen !

le
0
Le corrigé joint au sujet d'examen !
Le corrigé joint au sujet d'examen !

C'est une Bourde qui n'a pas du tout fait rire les 250 candidats à l'examen d'entrée au centre régional de formation professionnelle d'avocats de l'université Toulouse-Capitole-I (Haute-Garonne). Vendredi après-midi, ces aspirants avocats s'apprêtaient à plancher durant cinq heures sur l'épreuve de « raisonnement juridique » quand certains ont constaté que le sujet avait été distribué avec son corrigé.

 

« J'ai commencé à lire le sujet, mais, au bout de cinq minutes, les examinateurs ont dit que l'épreuve était suspendue puis nous ont interdit de lire le sujet, raconte Jérémy, un étudiant toulousain. On nous livrait les informations au compte-gouttes. Dans l'amphithéâtre, certains pleuraient, mais la plupart étaient très énervés de cette erreur. Une demi-heure plus tard, on nous informait que l'épreuve était annulée. Ce sont des guignols de faire une telle faute ! » Dès vendredi soir, l'université a informé les candidats que l'épreuve était reportée au 23 septembre et les oraux décalés d'une semaine.

 

« C'était une erreur malheureuse, a expliqué hier le service communication de la faculté. Le sujet a été donné à l'impression avec le corrigé puis distribué à l'épreuve. » Un couac qui laisse un goût amer.

 

« On dirait une mauvaise blague, mais c'est surtout de l'attente et du stress en plus pour un examen que je prépare depuis un an, peste Laura. J'ai un ami venant de Paris qui va devoir repayer un trajet et un logement pour revenir passer l'épreuve. Pour une faculté comme Toulouse, ce n'est pas sérieux ! » Cet examen n'en est pas à son premier couac puisqu'en septembre 2013 l'épreuve avait déjà été annulée à cause d'un problème de... pause pipi. Comme dans de nombreux concours, les 600 étudiants n'étaient pas autorisés à aller aux toilettes durant les cinq heures d'examen mais, n'ayant pas été prévenus, certains n'avaient pas pris leurs précautions. Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant