Le correspondant du Washington Post en Iran en procès

le , mis à jour à 05:14
0

WASHINGTON, 26 mai (Reuters) - Le procès du journaliste irano-américain du Washington Post Jason Rezaian s'ouvre ce mardi en Iran et devrait se tenir à huis clos devant un tribunal révolutionnaire, a déclaré lundi son frère à Reuters TV. "Je pense que la seule raison imaginable expliquant pourquoi son procès sera fermé, c'est d'éviter que l'on voie l'absence de preuves", a dit Ali Rezaian. Chef du bureau du Washington Post dans la capitale iranienne depuis 2012, Jason Rezaian a été arrêté en juillet 2014. Il est emprisonné depuis à la prison Evin de Téhéran où, selon son frère, il aurait perdu près de 20 kg. Arrêtée en même temps que lui à leur domicile de Téhéran, son épouse, Yeganeh Salehi, également journaliste, a été remise en liberté sous caution. Un couple irano-américain arrêté alors qu'il séjournait chez eux a été libéré. La justice iranienne n'a pas divulgué les charges qui pèsent contre lui, mais le Post, citant son avocat, affirme qu'il est poursuivi pour espionnage. Seul son avocat pourra assister au procès, a poursuivi Ali Rezaian. (Nadine Alfa; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant