Le correspondant du Washington Post en Iran en procès

le , mis à jour à 12:34
0

(Précisions) DUBAI, 26 mai (Reuters) - Le procès pour "espionnage" du journaliste irano-américain du Washington Post Jason Rezaian s'est ouvert mardi à huis clos devant un tribunal révolutionnaire iranien, rapporte l'agence de presse semi-officielle Tasnim. Chef du bureau du Washington Post dans la capitale iranienne depuis 2012, Jason Rezaian a été arrêté en juillet 2014. Il est emprisonné depuis à la prison Evin de Téhéran où, selon son frère, Ali Rezaian, il aurait perdu près de 20 kg. "Il est poursuivi pour espionnage pour avoir recueilli des informations confidentielles (...) et les avoir transmises à des gouvernements hostiles, pour avoir écrit une lettre à (Barack) Obama et pour des actes contre la sécurité nationale", a déclaré son avocate, Leila Ahsan, à l'agence Tasnim. L'épouse de Jason Rezaian, Yeganeh Salehi, et une autre femme présentée comme une photojournaliste, qui avaient été arrêtées en même temps que lui à leur domicile de Téhéran avant d'être libérées sous caution, ont également comparu devant le tribunal, rapporte l'agence officielle Irna. Irna ne précise pas quelles charges ont été retenues contre les deux femmes, elles aussi irano-américaines, mais indique que l'audience a duré environ deux heures avant que le procès ne soit ajourné. Le frère de Jason Rezaian avait annoncé lundi que sa famille n'avait pas été autorisée à assister au procès. "Je pense que la seule raison imaginable expliquant pourquoi son procès sera fermé, c'est d'éviter que l'on voie l'absence de preuves", a déclaré Ali Rezaian. "Ce n'est pas le genre du système judiciaire iranien et du gouvernement iranien de tenir les preuves secrètes quand ils peuvent les mettre en évidence et les utiliser pour leur propagande", a-t-il ajouté. La justice iranienne n'avait jusqu'alors pas divulgué les charges qui pèsent contre le journaliste. Seul son avocate peut assister au procès, a précisé Ali Rezaian. (Parisa Hafezi, avec Nadine Alfa à Washington; Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant