Le corps de Saddam Hussein déplacé par peur des milices chiites

le
0

BAGDAD, 6 août (Reuters) - Des fidèles de Saddam Hussein ont déplacé voilà huit mois la dépouille de l'ancien dirigeant irakien qui se trouvait dans un tombeau familial par peur que celui-ci soit profané par des milices chiites, a déclaré un chef tribal à Reuters, mercredi. Cette mesure de précaution semble avoir été judicieuse de la part des partisans de l'ex-dictateur car les tensions entre musulmans chiites et sunnites n'ont cessé de s'exacerber au cours des derniers mois. Un dirigeant de la tribu Albou Nasser et un responsable des forces de police ont déclaré à Reuters qu'un milicien chiite s'était introduit dans le tombeau, avait déchiré des photos de l'ancien dirigeant avant d'y mettre le feu. Le corps, inhumé à Aouja le village natal de Saddam Hussein situé à 150 km au nord de Bagdad, avait déjà été déplacé. "Nous avions déplacé le corps il y a huit mois vers un endroit plus sûr. Nous craignions qu'il ne lui arrive quelque chose. Nos craintes se sont révélées fondées", a dit ce chef tribal. "Nous étions quatre pour mener cette mission. Nous n'avons pas pu déplacer les corps des fils de Saddam. Nous avons peur que leurs tombes soient profanées", a-t-il poursuivi. Saddam Hussein a été exécuté par pendaison en 2006 après avoir été jugé coupable de crimes contre l'humanité pour le meurtre de 148 villageois chiites en représailles d'une tentative d'assassinat contre le dirigeant sunnite en 1982. (Ahmed Rasheed, Isra' al-Rubei'i; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant