Le corps de Rémi Ochlik remis à l'ambassade de France

le
0
En marge de la répression qui se poursuit, les corps des journalistes tués fin février ont été remis à leurs ambassades respectives en vue de leur rapatriement.
o Les corps de Rémi Ochlik et Marie Colvin remis aux ambassades

L'une des ambulances transportant les corps des journalistes.
L'une des ambulances transportant les corps des journalistes. Crédits photo : ANWAR AMRO/AFP

Les corps des deux journalistes décédés le 22 février dans un bombardement à Homs ont été remis par les autorités syriennes aux ambassades de France et de Pologne, qui représente les intérêts des États-Unis en Syrie.

L'ambassadeur de France à Damas, Eric Chevallier, est monté à bord d'une ambulance où se trouvait la dépouille de Rémi Ochlik, tandis qu'une voiture de l'ambassade de Pologne accompagnait une deuxième ambulance transportant le corps de Marie Colvin. Les deux ambulances se sont dirigées vers l'Hôpital français dans le quartier de Kassa à Damas. Les cercueils demeureront dans une chambre froide jusqu'à ce qu'ils soient rapatriés à bord d'un avion vers Paris.

Les dépouilles des deux journalistes avaient été enterrées en début de semaine par les insurgés syriens dans un cimetiü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant