Le corps de la belle-mère était caché dans du goudron

le
0
Chaux, goudron, ciment, acide? Pendant trois ans, un couple a tout essayé pour dissimuler le corps de la mère handicapée de la jeune femme. Accusés de l'avoir frappée à mort, ils comparaissent devant les assises de la Creuse.

Ne laisser aucune trace du meurtre. Aucun indice. Et surtout faire disparaître le corps par tous les moyens : chaux, acide, ciment, goudron... Séverine Lafont et son ex-compagnon Pascal Formont ont tout essayé pour dissimuler le corps de la mère handicapée de Séverine. En vain puisqu'ils sont finalement rattrapés par la police après plus de trois ans de sordides stratagèmes. La cour d'assises de la Creuse juge depuis ce lundi le couple, accusé d'avoir frappé à mort Madeleine Alleyrat, 56 ans.

L'affaire remonte à 2004, alors que la mère de la jeune femme vivait avec sa fille et son compagnon depuis un an, à Arrènes, une ville située à la limite de la Creuse et de la Haute-Vienne. Handicapée physique à 80%, Madeleine Alleyrat est régulièrement frappée par le couple. Jusqu'au coup de trop. Dans la nuit du 7 au 8 mars 2004, elle succombe à un nouveau déchaînement de violence, d'après les investigations menées par les enquêteurs.

Commence alors un véritab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant