Le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, est arrivé en France

le
0
Le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, est arrivé en France
Le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, est arrivé en France

Le corps de l'otage niçois Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, est arrivé ce lundi en France. La dépouille du guide de haute montagne est arrivée à l'aéroport de Roissy peu avant 13h15, à bord d'un vol Air France en provenance d'Alger. Des tests génétiques ont confirmé cette semaine que le corps exhumé il y a douze jours en Kabylie était bien celui du guide, les médecins légistes ayant comparé l'ADN du touriste français à celui de sa soeur.

Une cérémonie d'hommage était prévue en présence de la famille du défunt et du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius au pavillon de réception de l'aéroport.

Hervé Gourdel avait été enlevé le 21 septembre par le groupe armé Jund al-Khilafa qui a affirmé l'avoir exécuté en représailles à l'engagement de la France aux côtés des Etats-Unis dans les frappes contre le groupe Etat islamique en Irak.

Hommage à Alger

Plus tôt ce matin, une cérémonie s'était tenue à l'aéroport international d'Alger. Cette cérémonie est le «dernier adieu à Hervé Gourdel en terre algérienne», a déclaré Bernard Emie, l'ambassadeur de France à Alger. Son cercueil déposé au milieu de la chambre funéraire de l'aéroport aux murs tapissés de versets du Coran et de photos de La Mecque était surmonté d'une couronne de fleurs ceinte d'une écharpe tricolore et du sac de voyage du guide de montagne. Une feuille collée au sac portait la liste de son matériel retrouvé: un sac de couchage, un bâton de marche, deux ceinture d'escalade, un porte-feuille vide, des lunettes de soleil et un guide de voyage notamment. Avant le début de la cérémonie, le cercueil a été inspecté par des démineurs.

(AFP / FAROUK BATICHE)

L'ambassadeur de France a rappelé que le guide français, originaire des Alpes-Maritimes, était parti en Algérie en raison de «sa passion pour la montagne» et pour découvrir «les magnifiques paysages de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant