Le corps d'Arafat sera examiné par des experts suisses

le
0
Le Centre hospitalier universitaire de Lausanne a confirmé qu'il comptait examiner le corps de l'ancien leader palestinien pour déterminer si celui-ci a été empoisonné par du polonium.

Relancée en juillet, la polémique sur un éventuel empoisonnement de l'ancien dirigeant palestinien Yasser Arafat, décédé en France en novembre 2004, pourrait définitivement se clore dans les prochaines semaines. L'institut de radiophysique du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne a confirmé vendredi qu'il comptait examiner sa dépouille après le feu vert de sa veuve, Souha Arafat. Le CHUV a déclaré être prêt à envoyer ses experts en Cisjordanie, où est inhumé l'ancien raïs, mais attend maintenant une réponse écrite et formelle de l'avocat de sa veuve. Les experts devraient d'abord effectuer «une mission de repérage» pour rencontrer les représentants de l'Autorité palestinienne, voir les conditions du mausolée et recenser les disponibités technologiques et scientifiques sur place.

«Le temps presse, on peut dire que c'est une question de semaines, pas de mois, car la traçabilité du polonium diminue de moitié tous les 138 jours», a pré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant