Le coprésident d'Ipsos Jean-Marc Lech est mort

le
0
Jean-Marc Lech était un grand amateur de médias.
Jean-Marc Lech était un grand amateur de médias.

Jean-Marc Lech s'est éteint à l'âge de 70 ans des suites d'une grave maladie. Décalé, impertinent, intuitif, cultivé, visionnaire, espiègle, l'homme était de ceux qu'on ne fait pas entrer facilement dans une case. À la fois ethnologue, sociologue, politologue et spécialiste de l'opinion et des médias (il épluchait quotidiennement une grande partie des journaux disponibles sur le marché), il était, pour les journalistes, "un bon client", comme il le disait lui-même. Ce fan du PSG pouvait d'ailleurs parfois hérisser ses pairs en livrant ses conjectures sous forme de formules-chocs. Mais il visait souvent juste.

Il avait notamment prédit la victoire de François Mitterrand dès 1981, jurant, devant les doutes d'un journaliste, qu'il se raserait la barbe s'il se trompait. Depuis, un pronostic lui est demandé à chaque élection présidentielle. Il a tout de même perdu sa barbe quelquefois. Outre les médias, il a aussi travaillé avec les hommes politiques. Quelquefois avec Valéry Giscard d'Estaing, et de manière plus prolongée avec François Mitterrand aux côtés de son conseiller Jacques Pilhan.

Il a toujours refusé d'apprendre le moindre mot d'anglais

Petit-fils de mineur polonais, il est né à Haspres, dans le Nord, et, après avoir étudié à la faculté de Lille auprès de Pierre Bourdieu, avait rejoint les bancs de Sciences Po. Étudiant, il a milité au syndicat communiste Unef, et manifesté en Mai 68. Puis, au bout de dix ans passés...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant