Le convoi d'aide russe commence son retrait d'Ukraine

le
0

* Le convoi était entré en Ukraine sans autorisation vendredi * Les tirs d'artillerie sur Donetsk s'intensifient * Merkel attendue à Kiev dans la journée * La fête nationale ukrainienne célébrée dimanche (Actualisé avec précisions, témoins, déclarations de Porochenko) par Dmitry Madorsky POSTE-FRONTIERE DE DONETSK-IZVARINO, Russie, 23 août (Reuters) - L es camions du convoi d'aide russe destiné à l'est de l'Ukraine ont pris samedi la route du retour en Russie, moins de 24 heures après avoir déclenché la colère de Kiev et des capitales occidentales en franchissant sans autorisation la frontière. Le retour du convoi sur le sol russe pourrait apaiser en partie la tension alors que la chancelière allemande, Angela Merkel, est attendue dans la journée à Kiev pour des discussions sur les moyens de mettre fin à la crise Celle-ci a notamment eu pour conséquence des sanctions commerciales occidentales visant la Russie, auxquelles Moscou a répliqué par un embargo sur les importations alimentaires européennes. Le président ukrainien, Petro Porochenko, soutenu par l'Occident, a qualifié d'incursion illégale l'entrée du convoi russe d'environ 220 camions peints en blanc et exigé leur départ dès que possible. Un journaliste de Reuters au poste-frontière de Donetsk-Izvarino, par lequel le convoi est entrée en Ukraine vendredi, a vu plus de 100 camions repasser en territoire russe, et d'autres véhicules s'apprêtaient apparemment à faire de même. La télévision publique russe avait auparavant diffusé des images du déchargement d'une partie des camions dans un dépôt de Louhansk, l'un des bastions des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Distante d'environ 70 km du poste-frontière de Donetsk-Izvarino, la ville, encerclée par l'armée ukrainienne, est privé d'eau et d'électricité depuis plusieurs semaines, ce qui fait craindre une crise humanitaire aux organisations internationales. L'Otan a annoncé détenir des preuves de tirs d'artillerie des troupes russes visant des positions de l'armée ukrainienne, une accusation relayée par la Maison blanche. "Nous avons constaté l'utilisation de l'artillerie ruse en Ukraine au cours des derniers jours", a déclaré Ben Rhodes, conseiller de la présidence américaine pour les questions de sécurité. La Russie dément apporter la moindre aide matérielle aux rebelles ukrainiens et accuse Kiev de s'attaquer à des civils sans défense. FEU NOURRI SUR DONETSK A Donetsk, le principal bastion rebelle, les tirs d'artillerie lourde se sont intensifiés samedi, ce qui pourrait résulter de la volonté de Kiev de réaliser une avancée sur la ville avant la Fête nationale, dimanche, journée de célébration de l'indépendance du pays. Des journalistes de Reuters à Donetsk ont rapporté que la majeure partie des tirs visaient la banlieue de la ville mais des explosions étaient également audibles dans le centre. Dans le quartier de Leninski, un homme qui n'a donné que son prénom, Gregori, a expliqué qu'un tir d'artillerie avait détruit "la moitié" de son immeuble, le toit s'étant effondré sous le poids des gravats et que sa fille de 27 ans, blessée à la tête, avait dû être transportée à l'hôpital. Dans un autre quartier, à environ cinq km au nord du centre-ville, un magasins et plusieurs habitations ont été touchés. Des habitants ont déclaré que deux hommes, des civils, avaient été tués. "Il est mort; la mort l'a pris à cet endroit", a dit Praskoviya Grigoreva, 84 ans, à propos de l'une des deux victimes, en pointant du doigt deux flaques de sang sur la chaussée près d'un arrêt de bus détruit par la même frappe. A Kiev, les préparatifs de la Fête nationale se poursuivaient, 23 ans après la fin de l'Union soviétique, dont faisait partie l'Ukraine. Les célébrations incluent un défilé militaire qui aura évidemment un sens particulier cette année. "Nous sommes un peuple pacifique mais nous sommes prêts à payer et nous payons en sang et en sueur le droit de vivre sous ce drapeau, sous ce ciel et parmi ces champs", a déclaré Petro Porochenko lors d'une cérémonie officielle. A Donetsk, où ils ont déjà exposé le matériel militaire pris à l'armée ukrainienne, les séparatistes prévoient d'organiser dimanche leurs propres festivités. (avec Maria Tsvetkova et Tom Grove à Donetsk, Vladimir Soldatkin à Moscou; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant