Le contrôle des IPO en Chine menace les sorties de cote aux USA

le , mis à jour à 18:22
0

* Pékin limite le nombre d'IPO pour soutenir la Bourse * De nombreuses "high tech" chinoises voulaient sortir de la cote * Le gel des IPO supprime les options de sortie pour les fonds * Les valeurs chinoises ont perdu 30% depuis mi-juin * Mais elles affichent encore un gain de 80% sur l'année par Elzio Barreto HONG KONG, 7 juillet (Reuters) - La décision de Pékin de porter un coup d'arrêt aux introductions en Bourse (IPO) pour contenir l'effondrement des cours pourrait remettre en cause plus de 32 milliards de dollars (29 milliards d'euros) d'opérations annoncées cette année par des sociétés chinoises qui veulent sortir de la cote aux Etats-Unis pour rentrer chez elles. Les autorités chinoises de régulation ont annoncé ce week-end qu'il n'y aurait "pas de nouvelles IPO à court terme" et que le nombre d'opérations serait très nettement réduit à l'avenir, dans le cadre d'une série de mesures destinées à soutenir les marchés d'actions qui ont chuté d'environ 30% depuis mi-juin. Maintenant que la porte des nouvelles cotations en Bourse s'est refermée, les entreprises chinoises, qui pariaient sur les valorisations plus élevées et un appétit plus grand de la part des investisseurs dans leur pays, sont obligées de revoir leurs plans, selon des sources proches du dossier. L'avalanche de sorties de la cote sur les marchés était alimentée par les fonds spéculatifs et les sociétés de capital-investissement comme Sequoia Capital et Boyu Capita, selon des données boursières. Pour tous ces investisseurs, la possibilité d'une sortie via une introduction en Bourse en Chine était la façon la plus sûre de s'assurer un retour sur investissement. "C'est la fin de la partie pour ces opérations de sortie de la cote", dit un responsable des fusions et acquisitions d'une banque internationale. "Sans option de sortie (du capital) en vue, ceux qui ont besoin de fonds pour boucler ces opérations sont en mauvaise posture." FACILEMENT CAPOTER La plupart de ces opérations sont non-contraignantes, sans qu'il y ait d'engagement fixe pour le financement, et peuvent donc facilement capoter si les fonds n'arrivent pas à temps. L'inquiétude quant à l'avenir de telles opérations a pesé lundi sur des sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis. Le site de rencontres en ligne Jianyuan.com DATE.O a chuté de 16%, le concepteur d'applications de discussions en ligne Momo MOMO.O a perdu 8,4%, le fabricant de logiciels de sécurité Qihoo 360 Technology QIHU.N de 6,2% et la société de divertissement pour enfants Taomee TAOM.N de 2,2%. "Avec la fermeture des sorties spéculatives, la plupart des capital-investisseurs devront annuler leurs offres de rachat avec effet de levier (buy-out)", dit Junheng Li, responsable de la recherche chez JL Warren Capital LLC à New York. "Au fur et à mesure que les stratégies de sortie deviennent moins intéressantes, le retour sur investissement dans les buy-out commence à paraître moins attrayants et plus vaseux." Plus d'une douzaine de sociétés, dont Qihoo, Momo et le fournisseur de Wuxi PharmaTech WX.N , ont dévoilé des projets de rachat de leurs propres actions dans le cadre d'opérations à effet de levier avec les fonds de capital-investissement. Même après la baisse de 30% en près d'un mois, les fondateurs et les fonds d'investissement se sont empressés de sortir des sociétés de la cote en vue de profiter de la hausse des valeurs boursières sur les marchés chinois au cours de l'année qui vient de s'écouler, qui reste de près de 80%. Dans ce contexte, de nombreuses sociétés ayant annoncé ce type d'opérations veulent encore les mener à bout. La vague de sorties de la cote a également été soutenue par l'espoir d'éviter les retombées juridiques de la décision de Pékin d'interdire les prises de contrôle étrangères sur des sociétés appartenant à un secteur technologique protégé. Les introductions en Bourse de valeurs chinoises aux Etats-Unis ont représenté 30,6 milliards de dollars en 2014, dont 25 milliards, un record, pour celle du géant du commerce en ligne Alibaba BABA.N . (Avec Wiki Su et Emma Yang, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant