Le consulat de Benghazi servait de base à la CIA

le
0
Le consulat américain de Benghazi, où l'ambassadeur Chris Stevens est mort dans la nuit du 11 au 12 septembre, hébergeait avant tout une mission secrète, a révélé vendredi le Wall Street Journal .

Vingt-trois Américains sur les trente personnes évacuées de Benghazi, principale cité de l'est libyen, dans la nuit du 11 au 12 septembre, travaillaient pour la CIA, selon le Wall Street Journal. Il faut leur ajouter les deux gardes de sécurité tués dans l'attaque, affirme le quotidien new yorkais.

Ces agents de la centrale de renseignement étaient basés dans un bâtiment annexe, situé à environ 1,5 kilomètres du consulat lui-même. Leur mission était de «lutter contre le terrorisme» et de tenter de récupérer les armes lourdes du régime Kadhafi, précise le Wall Street Journal.

La présence de membres de la CIA avait déjà été implicitement reconnue par l'agence. Une porte-parole de l'agence avait démenti la semaine dernière les affirmations de la c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant