Le consortium HERE discute d'un élargissement, dit Daimler

le
0
    ESTORIL, Portugal, 6 mars (Reuters) - Le consortium de 
constructeurs automobiles allemands qui contrôlent le 
spécialiste de la navigation numérique HERE est en discussions 
avec plusieurs partenaires potentiels, a déclaré à Reuters le 
président du directoire de Daimler  DAIGn.DE , Dieter Zetsche. 
    Mercedes-Benz, BMW  BMWG.DE  et Audi  VOWG_p.DE  se sont 
alliés l'an dernier pour racheter HERE au finlandais Nokia 
 NOKIA.HE  pour 2,5 milliards d'euros, une acquisition qui doit 
notamment servir leurs projets dans le domaine de la voiture 
autonome.  
    L'opération a été bouclée en décembre et les trois 
constructeurs ont entamé depuis des négociations avec de 
nouveaux membres potentiels du consortium, a expliqué Dieter 
Zetsche lors d'un entretien sous embargo jusqu'à dimanche.  
    "Si certaines entreprises lèvent déjà la main, ce sera 
rapide et satisfaisant. Je ne pense pas qu'il faille longtemps 
avant qu'une première entreprise s'engage de manière ferme à 
nous rejoindre", a-t-il dit à l'occasion d'un événement organisé 
par Mercedes au Portugal. 
    HERE a besoin de nouveaux investissements pour développer un 
outil de navigation utilisable par des véhicules autonomes. 
L'entrée de nouveaux constructeurs au tour de table permettrait 
donc de répartir ces coûts entre un nombre plus important 
d'investisseurs tout en améliorant les volumes de données 
engrangés en matière de trafic.  
    Ces derniers jours, l'alliance Renault-Nissan 
 RENA.PA  7201.T  et l'équipementier allemand Continental 
 CONG.DE  ont déclaré envisager de prendre une participation 
dans HERE.   
    Dieter Zetsche a expliqué que les discussions avec des tiers 
n'avaient débuté que ces deux derniers mois car le consortium 
souhaitait attendre la finalisation du rachat à Nokia, plus 
simple à boucler avec trois actionnaires.  
    "L'intérêt ne sera pas seulement limité à Renault-Nissan et 
Continental", a-t-il précisé.  
    Il a également expliqué que Daimler entendait de faire de 
HERE le pôle de production des cartes numériques interactives 
incluant des données en temps réel sur le trafic collectées par 
des capteurs installés sur des véhicules Mercedes, BMW ou Audi.  
     "Il est clair que nous voulons développer cette plate-forme 
de manière offensive, nous nous assurerons les moyens pour y 
parvenir", a dit Dieter Zetsche.  
     
 
 (Ilona Wissenbach; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant