Le conseiller Valls garde un salaire de maire

le
4
Rétrogradé de maire à conseiller municipal pour cause d'entrée au gouvernement, Manuel Valls gagne toujours presque autant que son successeur.

En devenant ministre de l'Intérieur, Manuel Valls a dû céder son poste de maire d'Évry, dans l'Essonne. Il s'est ainsi plié à la règle de non-cumul des mandats édictée par François Hollande et incluse dans la charte déontologique signée par les membres du gouvernement lors du premier Conseil des ministres.

Mais si Manuel Valls a accepté de quitter son fauteuil, il n'a pas renoncé à ses émoluments. Devenu simple conseiller municipal, le ministre va tout de même recevoir une indemnité à peine inférieure à celle du maire et du premier adjoint, révèle le Canard enchaîné.

Selon la délibération du conseil municipal extraordinaire de dimanche, dont l'Agence France-Presse s'est procuré une copie, Manuel Valls va en effet percevoir 57% de «l'indice 1.015» fixant l'indemnité des élus locaux. Or Francis Chouat, son successeur au poste de maire, gagne 59% de ce même indice, et son premier adjoint 58%, soit environ 1700 euros net par mois, indique l'hebdomadaire sati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • derastea le jeudi 7 juin 2012 à 17:47

    Attention vous autres il est ministre de l'intérieur; Alors bouclez la

  • paumont1 le jeudi 7 juin 2012 à 17:43

    non cumul des mandats, on a pas dit non cumul des salaires... il eut été naïf de croire vraiment à la république exemplaire.

  • Ross007 le jeudi 7 juin 2012 à 17:07

    Tout est normal, il pense à son avenir.

  • M2898632 le jeudi 7 juin 2012 à 16:09

    cumul non de la charge(c'est la règle ), mais du salaire ! c'est un comble! conforme à la tartufferie généralisée des dirigeants socialistes