Le Conseil supérieur de la magistrature veut promouvoir les femmes

le
0

Malgré la féminisation croissante de la magistrature, les femmes restent absentes des plus hauts postes. Un rapport préconise des mesures pour que la hiérarchie judiciaire ne soit plus essentiellement masculine.

Elles sont de plus en plus nombreuses, mais quasiment absentes des plus hauts postes de la magistrature. Les femmes qui, entre 1980 et 2012, sont passées de 1572 magistrates à plus de 5000, soit une progression de 230%, restent sous-représentées dans la hiérarchie judiciaire. Au point que le Conseil supérieur de la magistrature a diligenté un rapport sous la responsabilité d'un de ses membres, Martine Lombard. Lundi, ses préconisations ont été remises à la garde des Sceaux. Ce rapport constate en préambule que «la proportion d'homme au sein de la «hors hiérarchie» (ndlr: le grade le plus élevé) correspond à plus du double de celle des femmes - soit 68,9% contre 31,1%. Ce différentiel est nettement plus accentué au parquet qu'au siège». Elles ne sont qu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant