Le conseil économique et social censure son propre rapport

le
0
Le Conseil économique, social et environnemental vient de retoquer un «projet d'avis sur l'état de la France» qui ne brillait ni par son originalité ni par sa pertinence.

Voilà un rapport qui fera date, mais pas pour de bonnes raisons... Fait rare dans l'histoire de l'institution de la place d'Iéna, l'assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a rejeté, mardi après-midi, un «projet d'avis sur l'état de la France» qui dressait un tableau peu réjouissant de l'Hexagone, sans proposer de solutions vraiment nouvelles ou pertinentes pour y remédier. Une sorte d'auto- «censure» qui ne s'était pas produite depuis 2002! Le texte rapporté par André-Jean Guérin, membre du groupe «environnement et nature», au nom de la commission temporaire présidée par Philippe Le Clézio (Groupe CFDT), n'a recueilli que 75 voix pour (62 voix contre et 46 abstentions) sur un total de 183 votants. Or, pour être adopté, un projet d'avis doit recueillir pl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant