Le Conseil de sécurité très préoccupé par la situation au Yémen

le
0

NATIONS UNIES, 7 février (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est dit gravement préoccupé vendredi par la situation au Yémen, où le mouvement chiite houthi a annoncé dans la journée la dissolution du Parlement et la formation d'une nouvelle assemblée provisoire. "Les membres du Conseil de sécurité se déclarent prêts à prendre de nouvelles mesures si les négociations sous l'égide de l'Onu ne reprennent pas immédiatement", a déclaré à la presse l'ambassadeur chinois Liu Jieyi, qui assure en février la présidence du Conseil de sécurité. Les 15 Etats du Conseil de sécurité ont également réclamé la libération immédiate du président du Yémen, du Premier ministre et de ministres placés aux arrêts domiciliaires par les houthis. Le mouvement chiite, qui contrôle la capitale, Sanaa, depuis septembre dernier, a annoncé vendredi la dissolution du parlement et la constitution d'une assemblée provisoire. Cette nouvelle assemblée élira les cinq membres d'un conseil présidentiel de transition qui sera chargé de gérer les affaires du pays pendant une période maximale de deux ans. Les Houthis avaient donné jusqu'à mercredi aux partis politiques pour s'entendre sur une sortie de crise, faute de quoi ils menaçaient d'imposer leur propre solution. Le président Abed-Rabbou Mansour Hadi et le Premier ministre Khaled Bahah ont renoncé à leurs fonctions le 22 janvier lorsque des miliciens houthi ont pris possession du palais présidentiel. Le mouvement chiite jugé proche de l'Iran s'est imposé en tant que première force militaire du Yémen, pays majoritairement sunnite et d'où opèrent les djihadistes sunnites d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). (Michelle Nichols avec Mohammed Ghobari à Sanaa; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant