Le Conseil de sécurité patine sur la Syrie

le
0
Les quinze membres se retrouvent mercredi à l'ONU pour négocier un texte condamnant les violences.

De New York

Faute d'accord, à la fois sur le fond et la forme, que devait prendre la condamnation de la répression en Syrie, les quinze membres du Conseil de Sécurité se retrouvent mercredi à 16h00 (10 heures, heure locale), à New York, pour poursuivre leurs négociations entamées lundi soir. Deux camps s'opposent: d'un côté les Européens, appuyés par les États-Unis, soutiennent le principe d'une résolution contraignante condamnant les exactions commises par le régime de Bachar el-Assad, mais sans sanctions. De l'autre la Russie, suivie par la Chine, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud, souhaite faire porter la responsabilité des violences à l'opposition syrienne autant qu'au gouvernement. Moscou préfère à une résolution, une simple déclaration ayant peu de poids contre Damas. Un troisième acteur, le Liban, est pris entre les deux camps. Beyrouth n'est pas tenu de participer au vote condamnant son voisin syrien en cas de résolution (car il faut 9 voix sur 15

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant