Le Conseil de sécurité condamne les essais balistiques de Pyongyang

le
0
    NATIONS UNIES, 23 juin (Reuters) - Le Conseil de sécurité 
des Nations unies a condamné jeudi les deux nouveaux essais de 
missile balistique effectués par la Corée du Nord, appelant les 
193 membres de l'Onu à veiller à la mise en oeuvre des sanctions 
imposées à Pyongyang. 
    "Les membres du Conseil de sécurité déplorent toutes les 
activités de la République populaire démocratique de Corée liées 
aux missiles balistiques, notant que de telles activités 
participent au développement par la RPDC de vecteurs d'armes 
nucléaires et augmentent la tension", déclare le Conseil de 
sécurité. 
    "Les membres du Conseil de sécurité regrettent en outre que 
la RPDC détourne des ressources vers le développement de 
missiles balistiques alors que des citoyens de RPDC sont dans le 
besoin", poursuivent les 15 membres du Conseil. 
    La Corée du Nord a procédé mercredi à deux tirs de missile 
de moyenne portée dont un a échoué mais l'autre est peut-être le 
plus probant à ce jour. Ce deuxième missile Musudan a parcouru 
environ 400 kilomètres et, surtout, a atteint une altitude de 
1.000 kilomètres, signes des progrès enregistrés par le 
programme balistique nord-coréen.  
    Après avoir supervisé ces essais, le dirigeant nord-coréen 
Kim Jong-un a déclaré que son pays avait désormais la capacité 
d'attaquer les intérêts américains dans le Pacifique, ont 
rapporté des médias officiels nord-coréens.   
    La Corée du Nord est soumise à des sanctions de l'Onu depuis 
2006, renforcées en mars dernier à la suite du quatrième essai 
nucléaire du pays et d'une série de tests de missiles de longue 
portée. 
 
 (Michelle Nichols; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant