Le Conseil de Paris adopte l'accord sur les emplois fictifs

le
0
Le protocole, en vertu duquel l'UMP et Jacques Chirac s'engagent à indemniser la ville de Paris à hauteur de 2,2 millions d'euros, a été entériné lundi à une large majorité. Avec des vidéos iTélé.

Pas de surprise, lundi, au Conseil de Paris. Les élus de la capitale ont adopté à une majorité écrasante - 147 voix pour, 13 contre - l'accord en vertu duquel l'UMP et Jacques Chirac s'engagent à verser 2,2 millions d'euros à la municipalité dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs. Une somme, en échange de laquelle la mairie s'engage à retirer sa constitution de partie civile avant le procès de l'ancien maire de la Ville, dont la date sera fixée vendredi. Sans adversaire et avec un parquet qui a annoncé dès la fin de l'instruction son intention de requérir la relaxe, Jacques Chirac peut aborder sereinement sa comparution. Mais il devra cependant s'acquitter sur ses propres deniers d'un quart de la somme, l'UMP ayant accepté de contribuer à hauteur de 1,65 million d'euros.

Au cours de la séance, Bertrand Delanoë a défendu avec fougue sa demande d'indemnisation pour le préjudice subi par la ville pour les 21 emplois présumés fictifs. «L'équipe que je dirig

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant