Le Conseil de l'Europe constate une érosion de la démocratie

le
1

STRASBOURG, 29 avril (Reuters) - Le secrétaire général du Conseil de l'Europe s'inquiète de l'affaiblissement de certains piliers de l'Etat de droit au sein du continent, dans son rapport annuel sur l'état de la démocratie. Dans plus d'un tiers des 47 Etats membres, la situation de la justice, en termes d'indépendance et d'efficacité, ainsi que celle des médias relativement à leur indépendance, sont jugées insatisfaisantes. Dans trois autres domaines, la liberté de réunion et d'association, le fonctionnement des institutions et la citoyenneté démocratique, la situation a tendance à se détériorer. "Notre conclusion peut paraître surprenante, mais les problèmes relatifs à ces cinq domaines apparaissent comme plus nombreux, plus graves et plus étendus géographiquement", a dit Thorbjorn Jagland, lors d'une conférence de presse. "Il y a là un potentiel pour plus d'instabilité en Europe si nous n'y remédions pas", a-t-il ajouté. Le rapport, qui a vocation à définir les programmes d'actions prioritaires pour l'organisation de défense de la démocratie et des droits de l'Homme, ne cite pas de noms de pays mais s'appuie sur les rapports de ses divers organes de contrôle qui, eux, les mentionnent. Il souligne comme "les deux principales menaces auxquelles est confrontée l'Europe", la "montée de la violence extrémiste" telle qu'elle s'est manifestée par les récents attentats de Paris et de Copenhague et la crise entre l'Ukraine et la Russie. (Gilbert Reilhac, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 29 avr 2015 à 21:26

    L'Europe elle-même est un parfait exemple d'absence de démocratie. En montrant du doigt les autres, ils espèrent échapper à la vindicte. C'est l'Europe qui tue le démocratie.