Le conseil de classe de la 17eme journée

le
0
Le conseil de classe de la 17eme journée
Le conseil de classe de la 17eme journée
Les félicitations du jury

- Jour de l'annonce des trois finalistes pour le Ballon d'Or, il est temps de mettre à l'honneur le meilleur joueur de Ligue 1. Zlatan Ibrahimovic n'a pas attendu sa démonstration contre Sochaux (deux buts et deux passes décisives) pour le prouver mais son rendement est devenu tel qu'il marche désormais sur les traces des plus grands joueurs ayant évolué en France. A l'heure actuelle, le Suédois est certainement le joueur le plus complet au Monde. Son statut de meilleur buteur (13 buts) et de meilleur passeur (6 passes) du championnat de France témoigne de l'impact qu'il a aujourd'hui sur le PSG.

- Un promu qui attire les louanges. Vainqueur au Vélodrome (1-0) vendredi soir, précipitant le départ d'Elie Baup, Nantes vit un début de saison idyllique. Et se retrouve même dans la peau d'un Européen en puissance à mi-saison. Incroyable quand on pense que cette équipe, arrivée de l'échelon inférieur, a longtemps été privé de recrutement cet été. Après un passage délicat à la fin du mois de novembre, les hommes de Michel der Zakarian ont relancé la machine. De là à les voir accrocher le podium, il y a un pas?

- 17eme il y a un mois au soir de la défaite au Parc des Princes face au PSG (4-0), Lorient est revenu de l'enfer depuis. Les Merlus, qui viennent d'enchaîner quatre victoires et un nul lors des cinq dernières rencontres, sont remontés à la onzième place. Le retour en forme de Lorient n'est finalement pas un hasard. Cette équipe bretonne n'a jamais baissé les bras et est aujourd'hui enfin récompensée de ces efforts. Félicitations à eux. Beaucoup les avaient pourtant déjà condamnés.

- Rien que pour avoir avoir fait tomber Vincent Enyeama de son piédestal, il convient de tirer un coup de chapeau à Bordeaux. Les Girondins, très attachés au record de Gaëtan Huard (1176 minutes d'invincibilité), ont dominé Lille (1-0) grâce à un but chanceux de Landry Nguemo. Ce qui l'est moins en revanche, c'est de retrouver le club au scapulaire à la sixième place, à égalité de points avec l'OM. Une position plus conforme au standing de la formation dirigée par Francis Gillot. Nul ne sait si le restaurant promis aux joueurs en cas de but contre l'invincible gardien nigérian y est pour quelque chose?

- Il est certainement le gardien dont on parle le moins en Ligue 1. Et pourtant, ses prestations sont souvent irréprochables. Geoffrey Jourdren a encore brillé dimanche à Toulouse en arrêtant un penalty face à Eden Ben Basat. Si le MHSC souffre à la 16eme place, il peut compter sur un dernier rempart de qualité. Une bonne nouvelle pour Rolland Courbis.

- L'animation offensive de l'OL a retrouvé des couleurs à Bastia. Et c'est tout le collectif des Gones qui en a tiré profit. Largement victorieux sur la pelouse de Furiani (3-1), les hommes de Rémi Garde ont mis fin à une série de trois matchs sans victoire en Ligue 1. Peut-être au moment où on s'y attendait le moins. Au passage, Bafétimbi Gomis a marqué son 93eme but en L1. Et la doublette Lacazette-Benzia a brillé de mille feux.

- Emmanuel Rivière est bien l'homme providentiel de l'AS Monaco en l'absence, devenue durable, de Radamel Falcao. L'ancien Stéphanois a inscrit l'unique but de la victoire du club de la Principauté dimanche soir face à l'AC Ajaccio. Qu'on l'aime ou pas, l'attaquant de l'ASM est décisif cette saison et talonne même son illustre coéquipier colombien au classement des buteurs (8 buts contre 9 pour Falcao). Un signe qui ne trompe pas.

Les encouragements

- La saison de Guingamp est un peu à l'image de son entraîneur, Jocelyn Gourvennec. Un homme qui a toujours loué l'esprit d'équipe partout où il a sévit. C'est d'ailleurs cette faculté à jouer en bloc qu'il tente d'inculquer à son groupe. Et pour le moment, cela fonctionne bien. Neuvième à presque mi-saison, l'EAG va de l'avant et a presque déjà assuré son maintien avec douze points d'avance sur la zone de relégation. Une belle réussite.

- Souvent sifflé à Montpellier, puis dans son nouveau club de Reims, Gaëtan Charbonnier a fait taire les critiques samedi en offrant les trois points de la victoire au club champenois contre Nice. Un but tardif qui ne masquera pas l'exaspération de l'ancien du PSG à l'issue de la rencontre face au traitement réservé par le public. Espérons que son but le libère enfin, lui qui n'a pas beaucoup de temps de jeu depuis le début de saison.

- Vincent Enyeama avait le sourire crispé à l'issue de la défaite de Lille, dimanche à Bordeaux. La première depuis le 15 septembre en championnat (2-0 à domicile face à Nice). Car le Nigérian ne battra pas le record d'invincibilité de Gaëtan Huard. On peut tout de même lui attribuer une nouvelle prestation de choix puisqu'il a encore été le meilleur Nordiste sur la pelouse de Chaban-Delmas. Et il n'a encaissé que cinq buts en 17 journées. Qui dit mieux ?

- On souhaite bien du plaisir à Rolland Courbis. Le nouvel entraîneur de Montpellier, qui sera officiellement nommé ce lundi, va devoir trouver les maux et panser les plaies pour regonfler le moral de son équipe. Même si l'état d'esprit affiché à Toulouse est annonciateur d'un regain de forme, il en faudra plus pour redonner un second souffle à une équipe en perte de confiance. Et en crise de résultats. Le MHSC court après un succès en L1 depuis le 6 octobre dernier, soit huit matchs consécutifs.

Avertissement de travail

- L'OM dans son ensemble est à blâmer. Cette équipe que l'on pensait armer pour lutter au moins pour la troisième place est en train de couler doucement mais sûrement. Seul moyen trouvé par la direction pour redresser la barre : couper une tête. En l'occurrence celle d'Elie Baup qui a été remplacé provisoirement par José Anigo samedi matin. Vendredi soir au Vélodrome, l'OM a déjoué dans tous les sens du terme. Une pauvreté technique affligeante face à une équipe nantaise pleine d'envie. Le directeur sportif marseillais va devoir rapidement retrouver ses automatismes sur le banc. Et remobiliser un groupe en pleine déliquescence. Pas une mince affaire !

- Une chose devient de plus en plus claire cette saison en Ligue 1, Sochaux n'a pas le niveau pour rester parmi l'élite. Si la défaite au Parc des Princes face au PSG (5-0) n'a rien de déshonorante, elle n'a fait que confirmer les difficultés du club doubiste à élever son niveau de jeu. En poussant Eric Hély vers la sortie, Laurent Pernet espérait créer un nouvel élan. Mais depuis l'arrivée d'Hervé Renard, c'est presque pire. Le nouvel entraîneur n'a pas trouvé la solution depuis son arrivée à Sochaux et n'a toujours pas gagné le moindre match. Avec huit points de retard sur Montpellier, 16eme, le FCSM est bien mal en point. Condamné ? Les statistiques disent oui !

- Nicolas Penneteau a encore fait parler de lui samedi contre Guingamp. En mal comme souvent. Le capitaine de Valenciennes a une nouvelle fois affiché ses limites suite à une boulette sur une frappe anodine de Younousse Sankharé. Il y a deux journées, face à Lille, il n'avait pas non plus été exempt de tout reproche. Pour quelqu'un censé montrer la voie, cela commence à faire beaucoup.

- Eden Ben Basat est en souffrance. En mal de confiance, l'attaquant israélien de Toulouse a agrémenté sa soirée d'un penalty manqué contre Montpellier. L'ancien Brestois n'avait pas besoin de cela pour attiser les sifflets du Stadium, lui qui n'a plus marqué depuis le 17 août dernier contre Bordeaux. Son seul but cette saison avec le TFC.

- Bastia est dans le dur. Le club entraîné par Frédéric Hantz n'a plus d'essence. Le club corse, qui vient d'enchaîner deux matchs sans victoire, ne peut aujourd'hui plus compter sur ses habituels moteurs. Ryad Boudebouz est en difficulté depuis quelques rencontres et Mickaël Landreau ne fait plus de miracles malgré son nouveau statut de joueur le plus expérimenté dans l'histoire de la Ligue 1. Le prochain match à Lille s'annonce comme un tournant dans la saison bastiaise.

Avertissement de conduite

- On a connu Sylvain Armand plus inspiré. Dans le derby breton du week-end, face à Lorient, le défenseur rennais n'aura tenu que six minutes avant de se faire expulser logiquement pour une intervention illicite en position de dernier défenseur. Il manquera du même coup la réception de son ancien club, le PSG, samedi à 17h00. Un crève-c?ur !

- L'OGC Nice se serait bien passé d'un tel record. Après une nouvelle défaite, certes cruelle samedi à Reims (1-0), le club azuréen affiche sept défaites consécutives au compteur. Sixièmes au soir de la victoire contre l'OM, les Aiglons sont aujourd'hui classés à une 16eme place peu reluisante. Si les dirigeants du club font front et n'évoquent pas de changement radical, le statut de Claude Puel semble de plus en plus fragilisé. L'heure est grave du côté de la Côte d'Azur.

- Le public de Reims a été pointé du doigt par Hubert Fournier, l'entraîneur du club. Malgré la victoire arrachée dans la dernière minute, les joueurs du club champenois, et notamment Gaëtan Charbonnier unique buteur, ont subi les sifflets d'une grande partie des spectateurs mécontents du spectacle proposé à Auguste-Delaune samedi. Après un début de saison plutôt prometteur, avec une septième place à la clé, le Stade de Reims fait encore partie des bonnes surprises du début de saison. Il faudrait maintenant que son exigeant public se mette au diapason.

- René Girard a affiché son mécontentement dimanche à Bordeaux. L'entraîneur du LOSC a pointé les manques d'investissement de certains de ses joueurs. A voir la copie rendue par des joueurs comme Ronny Rodelin ou Idrissa Gueye, on peut comprendre pourquoi. Et si le système Lille mis en place par René Girard touchait à ses limites ? La suite nous le dira.

- 68eme minute du match entre Toulouse et Montpellier, Jonathan Zebina pense que l'arbitre a sifflé une faute (en voyant le juge de ligne secouer son drapeau) et prend le ballon à pleines mains. Résultat : un premier carton jaune puis un second pour un geste d'énervement et des mots envers M.Bastien. Au final, une attitude que l'on peut qualifier de déplorable pour une joueur de son expérience, entré en jeu à la pause pour apporter de la stabilité à son équipe. On pourra aussi pointer du doigt le manque de tact de M.Bastien qui aurait pu comprendre l'ancien joueur de la Juventus Turin et faire preuve de diplomatie en l'épargnant d'une sanction administrative. Un mot qui semble de moins en moins dans le langage courant de nos arbitres de Ligue 1.

- Montpellier va-t-il enfin se calmer ? La machine à cartons rouges de la Ligue 1 a encore frappé samedi contre Toulouse. Daniel Congré a en effet été expulsé pour la deuxième fois de la saison, laissant la formation héraultaise finir le match en infériorité numérique pour la dixième fois cette saison. Un record en Europe, loin devant le Rayo Vallecano et Osasuna (cinq expulsions chacun).

- Jean-Baptiste Pierazzi a alterné le bon et le beaucoup moins bon dimanche soir contre Monaco. Le milieu de terrain de l'AC Ajaccio a d'abord bien défendu dans sa zone avant de commettre deux grossières fautes qui lui ont valu une expulsion. En laissant ses coéquipiers à dix pendant la dernière demi-heure, le joueur de 28 ans a largement handicapé son équipe, qui n'avait pas besoin de cela pour souffrir face au club de la Principauté. Résultat : une nouvelle défaite lourde de conséquences.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant