Le conseil de classe de la 15eme journée

le
0
Le conseil de classe de la 15eme journée
Le conseil de classe de la 15eme journée
Les félicitations du jury

- Il n'y a pas eu débat. Au moment de désigner les élèves qui méritent les félicitations du jury, deux noms, enfin trois, sont sortis instinctivement de nos bouches : Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimovic et Laurent Blanc. Car si les deux premiers ont encore brillé par leur talent de buteur (ndlr : avec 21 buts, ils sont la troisième doublette la plus prolifique d'Europe), ils n'auraient rien pu faire sans l'apport tactique de leur coach. A l'aise dans son rôle depuis son intronisation, l'entraîneur parisien enchaîne les bons choix et sait, comme contre l'OL, admettre qu'un changement est nécessaire. En passant en 4-4-2 après vingt minutes décevantes, il a montré qu'il savait impulser une nouvelle dynamique et que son sens tactique était aussi aiguisé que certains de ses illustres prédécesseurs.

- A Marseille, un homme surnage depuis quelques semaines et entraîne l'OM dans son sillage. Florian Thauvin, annoncé comme le bonnet d'âne de la Ligue 1 pour son transfert tumultueux cet été, est finalement celui qui reçoit le plus de louanges. A juste titre. Face à l'excellence de ses résultats, son comportement et son travail, on ne peut que s'incliner.

- Pour continuer à féliciter les premiers de la classe, il faut aller jeter un ?il du côté de l'invincible LOSC. La formation de René Girard enchaîne les victoires et reste accrochée aux basques du PSG. Et si l'on souligne souvent l'efficacité défensive de cette équipe (ndlr : 945 minutes sans encaisser de but), on peut aussi relever son réalisme offensif. Face à VA, le club nordiste a marqué sur son seul tir cadré. Chapeau bas ! - Il est la figure symbolique du renouveau de l'AS Saint-Etienne. Loïc Perrin mérite qu'on lui tresse enfin des lauriers. Souvent irréprochable au poste de défenseur central (ndlr : formé comme milieu défensif, il a été installé là par Christophe Galtier la saison passée), le capitaine des Verts vient d'ajouter la panoplie de buteur face à Reims. Un doublé qui vient valider une nouvelle performance de grande qualité.

- A Monaco, c'est James Rodriguez le joueur en forme. En position de meneur de jeu, le Colombien a enfin marqué et fait merveilleusement jouer ses partenaires. Il est pour le moment la meilleure recrue estivale de l'ASM.

- L'île de Beauté est une belle cure de jouvence pour Sébastien Squillaci. Le défenseur central de Bastia a encore livré une prestation de grande classe et a même permis à son coéquipier, Mickaël Landreau, de rester invaincu le jour de son 602eme match en Ligue 1. Au passage, on ne peut que féliciter le gardien bastiais. Que l'on n'aime ou pas son style, sa longévité et sa régularité sont à féliciter.

- Wissam Ben Yedder a prouvé qu'il n'était pas qu'un bon joueur de complément. Ou que son passé de joueur de Futsal n'était pas forcément un handicap. Auteur de son premier triplé en L1, le Franco-Tunisien a régalé le Stadium, souvent sevré de spectacle. Rien que pour ça, il mérite nos louanges.

Les encouragements

- Ils ont réussi leur examen de passage avec brio et méritent qu'on s'intéresse un peu plus à eux. Qu'ils viennent de clubs plus ou moins huppés, Younousse Sankharé (Guingamp) ou Anthony Martial (Monaco) ont livré des prestations encourageantes ce week-end. Le second a notamment inscrit son premier but en L1 et a fait oublier l'espace d'un instant l'absence de Falcao. Pas mal pour une première.

- Après une sortie européenne décevante cette semaine, Bordeaux a relevé la tête contre Ajaccio, il est vrai victime toute trouvée, et a retrouvé certains joueurs que l'on pensait presque partis du club. Jussiê, capable du meilleur comme du pire, avait choisi la première option, et Nicolas Maurice-Belay, qui n'avait plus marqué depuis avril 2012, avait décidé de stopper la malédiction. Ajoutez à cela la belle prestation de Grégory Sertic et vous vous retrouvez avec un Bordeaux appliqué et efficace à défaut d'être enthousiasmant. On continue comme ça Messieurs !

- Tout va mieux du côté de Lorient. Emmenés par une doublette complémentaire Diallo-Aboubakar, les Merlus viennent d'enchaîner trois matchs sans défaite, dont deux victoires, et se sont enfin éloignés de la zone rouge. La descente ne semble plus d'actualité du côté du Morbihan.

- Et si on maniait un peu l'ironie avec Evian TGFC. Les hommes de Pascal Dupraz, qui viennent d'enchaîner deux revers sans marquer contre Lorient et Bastia, vont s'attaquer au PSG et à Saint-Etienne cette semaine. Un programme qui mérite bien nos encouragements car ce ne sera vraiment pas une partie de plaisir.

Avertissement de travail

- Sochaux n'y arrive toujours pas. Malgré l'arrivée d'Hervé Renard, le FCSM est au point mort. Les Doubistes n'ont toujours pas gagné (sauf en Coupe de la Ligue) depuis le changement d'entraîneur et viennent de toucher le fond à Toulouse (5-1). On se demande ce qui pourrait permettre à cette équipe de rester en Ligue 1?

- Le mois de novembre de Rennes ressemble à un long chemin de croix (ndlr : deux nuls et deux défaites). La défaite à Monaco, rien de déshonorante en soi, ne peut masquer la faiblesse de cette équipe bretonne. L'arrivée prometteuse de Philippe Montanier avait prédit des lendemains heureux à cette formation. Pour le moment, c'est raté !

- On pointe souvent la faiblesse collective de Valenciennes. Quelques fois pourtant, c'est un cas individuel qui peut faire basculer une rencontre. Nicolas Penneteau n'a pas été décisif face à Lille. Pire, c'est même lui qui coûte l'unique but de la rencontre à son équipe. Le capitaine de VA fait malheureusement assez souvent ce type d'erreurs. Au rayon des gardiens malheureux, on peut aussi relever la performance de Kossi Agassa. Si le gardien de Reims n'est pas seul responsable de la déroute à Saint-Etienne, il a offert un but à Mevlut Erding sur une nouvelle relance manquée. Comme face au PSG le 23 novembre dernier. Une sale habitude?

- Qu'arrive-t-il au FC Nantes ? Surprises du début de saison, les Canaris viennent d'enchaîner deux défaites consécutives. Les hommes de Michel Der Zakarian vont devoir vite se remettre les idées en place s'ils veulent rester dans le haut de tableau.

Avertissement de conduite

- Jean Fernandez a bien du mal à tirer la quintessence de son groupe à Montpellier. Actuellement 17eme, le champion de France 2012 est en plein doute. Et ce n'est pas la sortie médiatique de Loulou Nicollin, qui assure avoir fait une « erreur » en recrutant l'ancien coach de Nancy et Auxerre, qui risque d'arranger les choses. Comme souvent, à Montpellier, c'est le président qui fait la pluie et le beau temps. En ce moment, le ciel est bien couvert sur le Languedoc-Roussillon.

- On recherche désespérément l'OGC Nice (ndlr : cinq défaites consécutives en L1, pire série depuis neuf ans !). Si quelqu'un a aperçu l'équipe de Claude Puel lors du dernier mois de compétition, qu'elle nous le fasse savoir et nous envoie un mail à la rédaction. Merci pour eux.

- On tient certainement un futur pensionnaire de Ligue 2. L'AC Ajaccio ne devrait en effet pas échapper à la descente en fin de saison. Entre Mercato manqué, préparation pas adéquate, départ de Ravanelli et interim manqué de Bracconi, le club corse navigue dans des eaux bien troubles. Et on ne voit vraiment pas ce qui pourrait sauver cette équipe !

- En qualité de président, Jean-Michel Aulas n'a pas voulu enfoncer son équipe après la déroute face au PSG. Pourtant, ce Lyon-là, qui allie avec classe manque de combativité, comportement d'ensemble insuffisant et pauvreté technique, est un modèle du genre. Dixième de L1 à 18 points du leader parisien, l'OL est bien redevenu un club lambda du championnat. Quelle tristesse !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant