Le conseil de classe de la 10eme journée

le
0
Le conseil de classe de la 10eme journée
Le conseil de classe de la 10eme journée
Les félicitations du jury

- Le décalage horaire dû à son aller-retour en Amérique du Sud a donné des ailes à David Ospina. Le gardien colombien de l'OGC Nice a tout simplement été monstrueux vendredi soir pour offrir la victoire aux Aiglons face à l'OM (1-0). André Ayew et André-Pierre Gignac en font encore des cauchemars? Au contraire du public niçois qui a dû bien dormir après une telle débauche d'énergie. Car il fallait y être pour comprendre que l'Allianz Riviera est vraiment à la hauteur des attentes. De quoi donner plus qu'un surplus de motivation aux Azuréens.

- Ils n'ont pas joué ensemble mais ils ont marqué chacun un doublé. Et quels buts ! Samedi, le public du Parc des Princes s'est régalé devant les exploits de Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani. On attendait les deux hommes à un haut niveau, ils ont été au firmament face à Bastia. Bravo Messieurs !

- La prouesse est suffisamment remarquable pour qu'on s'y intéresse. Le FC Nantes est un fringant promu et vient d'enchaîner une quatrième victoire consécutive en déplacement à Ajaccio. Les Canaris sont à un point du podium et se permettent le luxe de devancer l'OM, Nice et Saint-Etienne. Voilà des félicitations bien méritées.

- Au même titre que David Ospina, Vincent Enyeama a sorti le grand jeu à Montpellier. En stoppant le penalty de Rémy Cabella en toute fin de rencontre, le Nigérian a permis au LOSC de prendre trois nouveaux points et a surtout porté son record d'invincibilité à 495 minutes. Cela méritait bien un petit quelque chose, non ?

- On reste à la Mosson qui a offert un bien bel hommage à René Girard pour son retour en tant qu'adversaire du MHSC. Il n'y a pas qu'en Angleterre où les supporters ont de la mémoire. Par les temps qui courent, cela fait plutôt du bien.

- Une belle journée pour les Verts. Vainqueur de Lorient (3-2) à Geoffroy-Guichard, l'ASSE a retrouvé le goût de la victoire avec panache. Du jeu, de l'ambiance, du spectacle et des buts. Tout était réuni pour offrir un dimanche de gala au fervent public stéphanois. Mission accomplie pour les hommes de Christophe Galtier.

Les encouragements

- Il n'a pas encore le rendement espéré mais sur ce qu'il a montré à Nice, Florian Thauvin est sur la bonne voie. Le jeune milieu offensif de l'OM, si critiqué par la France du foot cet été, commence à trouver ses marques dans sa nouvelle équipe. Il a du talent, c'est une certitude. Il ne tient plus qu'à lui de continuer dans cette voie.

- Que ceux qui ont traité le TFC d'équipe de looser lèvent le doigt ? Il est désormais temps de le baisser et de regarder la réalité en face. Hormis la défaite au Parc, Toulouse a enchaîné quatre victoires. Avec un écart d'un but à chaque fois, certes. Mais l'essentiel n'est-il pas les trois points ? Efforts à poursuivre?

- Ils étaient la surprise de la composition de départ de Laurent Blanc samedi. Hervin Ongenda, Lucas Digne et Adrien Rabiot ont rempli leur contrat contre Bastia. La classe biberon du PSG a montré des signes d'investissement et d'engagement significatifs.

- Petit par la taille, grand par le talent. Ladislas Douniama a perpétué la tradition samedi face à Evian TGFC. L'attaquant congolais (1,64m) de Guingamp, plus petit joueur de L1, a marqué de la tête. Et n'a donc pas que le coup de ciseau (ndlr : il est le coiffeur de l'équipe) comme atout dans sa manche.

- On aurait pu lui tirer dessus à boulets rouges mais les larmes de Rémy Cabella ont attendri le jury. Par ailleurs très bon depuis le début de saison, le milieu offensif de Montpellier a pris ses responsabilités en tirant le penalty contre Lille. Il a hélas échoué mais cela ne remet pas en cause son investissement. Bien au contraire.

- Il est parti de Marseille avec le bonnet d'âne, on le retrouve avec la casquette de sauveur du côté de Rennes. Foued Kadir a encore marqué un doublé contre Valenciennes, son ancien club. Il est désormais co-meilleur buteur du club avec Nelson Oliveira.

- Ils ont tous les deux passé un examen de passage plutôt réussi pour leur première sur le banc de touche en L1 cette saison. Ariël Jacobs (Valenciennes) et Hervé Renard (Sochaux) ont, à défaut d'avoir transformé le visage technique de leur équipe, apporté un supplément d'âme qui a permis d'arracher un point. Avec à chaque fois le même scénario (2-2 après avoir été mené 2-0) et le sentiment du devoir accompli.

- Jimmy Briand en sauveur, Rémi Garde en lutteur. Lyon l'a échappé belle dimanche face à Bordeaux. Un but tardif de l'ancien Rennais et un discours empreint de sagesse du coach ont évité à l'OL une crise sans précédent. Pour le moment?

Avertissement de travail

- L'OM mérite une sanction disciplinaire pour son parcours depuis août. Une victoire en neuf matchs : un bilan qui ressemble plus à celui d'une équipe de bas de tableau qu'à un prétendant à une qualification en Ligue des Champions. Les Olympiens vont devoir montrer du caractère pour remonter la pente. Au travail messieurs !

- La préparation commando de l'AC Ajaccio fait aujourd'hui débat. A vouloir trop en faire en avant-saison, le staff italien de Fabrizio Ravanelli a semble-t-il épuisé son effectif. En témoigne les blessures à répétition et l'incapacité physique des joueurs à réagir après l'ouverture du score adverse. On ne s'étonne pas qu'après dix journées, le club corse n'ait gagné qu'un match.

- Cinq matchs sans victoire, un entraîneur menacé et un jeu proche du néant. Evian TG a presque touché le fond samedi en s'inclinant à domicile face à Guingamp. Mais comment peut-il en être autrement quand Pascal Dupraz sait qu'il va bientôt « sauter » ? Pas facile de travailler sereinement dans de telles conditions?

- Où est passé Radamel Falcao ? Aucun but inscrit lors des trois derniers matchs de L1 et surtout une activité très décevante dans le jeu offensif de Monaco. Il a beau être une star, le Colombien peut aussi avoir un coup de moins bien. A lui de se relever?

- SOS équipe en perdition ! Le FC Lorient est aujourd'hui en pleine tourmente. Le feuilleton estival à la sauce Lemina a finalement beaucoup plus ébranlé le club breton que cela ne le laissait paraître. Pour le bien des Merlus, Loïc Féry et Christian Gourcuff doivent trouver un terrain d'entente pour ramener de la sérénité à Lorient. Et vite? !

Avertissement de conduite

- A trop vouloir se camoufler avec son maillot « commando », Bastia a totalement disparu de la circulation samedi au Parc des Princes. Si les critiques sur les goûts vestimentaires du club corse sont secondaires, son jeu avait lui tout de primaire. Il aurait fallu au moins combattre les armes à la main pour tenter de barrer la route à l'armée parisienne.

- Franck Béria n'aurait pas dû terminer la rencontre à Montpellier samedi. Si le défenseur du LOSC n'a taclé personne, il a déstabilisé Rémy Cabella juste avant son penalty en lui glissant un « On sait où tu tires? » Une attitude qui aurait mérité un deuxième avertissement et éventuellement le penalty à retirer. Pas très classe. Un simple accroc toutefois pour un joueur qui n'a pas une mauvaise réputation.

- Louis Nicollin n'est pas un gentleman, cela fait déjà belle lurette qu'on le sait? Le président montpelliérain a encore fait étalage de toute sa « classe » en faisant tout pour éviter René Girard, de retour à la Mosson ce week-end. Si la séparation a été douloureuse, il convient parfois de faire preuve de savoir-vivre. Une qualité que « Loulou » laisse souvent au vestiaire.

- A Rennes, Romain Alessandrini et le public de la Route de Lorient ont brillé par leur médiocrité samedi. Le premier en manquant totalement son match, le second en réservant un traitement exécrable à celui qu'il acclamait encore il y a un an. La digestion de son vrai-faux départ à l'OM et sa terrible blessure de l'an passé n'excusent pas tout. La bêtise humaine non plus.

- L'AS Monaco a commis son premier impair de la saison en arrêtant de jouer à 2-0 en sa faveur face à Sochaux. Une attitude générale décevante pour une équipe trop persuadée d'avoir déjà gagné. Un avertissement avec frais puique le PSG en a profité pour passer devant. Gare à la décompression du côté de la Principauté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant