Le Conseil d'Etat saisi des tarifs de la SNCF

le
0
LE CONSEIL D'ÉTAT SAISI DES TARIFS DE LA SNCF
LE CONSEIL D'ÉTAT SAISI DES TARIFS DE LA SNCF

ORLEANS, Loiret (Reuters) - Une requête portant sur la discrimination tarifaire dont est accusée la SNCF va être prochainement transmise au Conseil d'état, a-t-on appris auprès de l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc).

"Le président du tribunal administratif de Paris a donné suite à la requête présentée par l'Avuc le 22 juin dernier", a précisé l'association dans un communiqué. "Il a ordonné que cette requête soit transmise au Conseil d'état, autorité compétente, afin qu'il poursuive l'instruction de l'affaire".

L'association reproche à la SNCF le lancement de deux offres promotionnelles dotées de tarifs différents.

"Le samedi, un voyageur TGV habitant Lille peut se rendre sur Paris pour 20 euros seulement, tandis qu'un habitant du Mans ou de Tours doit débourser 30 euros pour une distance similaire", a dit à Reuters Willy Colin, porte-parole de l'Avuc.

L'association de défense des usagers du grand ouest dit avoir déjà écrit au président de la SNCF pour obtenir "un rétablissement de l'égalité tarifaire, sans discrimination géographique". Mais en vain.

"Ce que nous pointons, c'est l'opacité de la politique tarifaire de la SNCF", a souligné Willy Colin.

La requête déposée par l'Avuc s'appuie sur l'avis du Conseil d'état relatif aux tarifs pratiqués par la SNCF et à leurs compatibilités avec les principes de service public.

Mourad Guichard, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant