Le Conseil d'État dit non aux «salles de shoot»

le
0
L'institution a rendu mardi un avis négatif sur le dispositif, qu'il estime non conforme à la loi de 1970 sur les stupéfiants. L'ouverture comme prévu de la première salle à Paris, fin novembre, semble compromise.

C'est un sérieux coup de frein à ce projet polémique soutenu par le gouvernement. Le Conseil d'État a rendu mardi un avis négatif sur l'ouverture de salles de shoot, a révélé jeudi France Inter. L'institution estime que ce «lieu de consommation de drogue à moindre risque» n'est pas conforme à la loi de 1970 sur les stupéfiants. Le texte instaurait notamment le principe de prohibition totale de la consommation de drogue. Le Conseil d'Etat recommande «d'inscrire dans la loi le principe de ce dispositif pour plus de garantie juridique».

Le décret de 2005 qui autorise les associations à accompagner les toxicomanes, ne lève pas l'obstacle du texte de 1971. Le décret de 2005 que prévoyait de modifier le gouvernement pour créer ces salles de shoot pe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant