Le Conseil d'État déboute le solaire 

le
0
Le gel de trois mois des centrales photovoltaïques décrété par le gouvernement est maintenu.

Les projets de centrales solaires et de grandes installations photovoltaïques sur les toitures restent suspendus jusqu'au 9 mars, comme l'a souhaité le gouvernement. Les quelque quatre-vingts entreprises du secteur solaire et l'association Écologie sans frontière regroupées sous le collectif «Touche pas à mon panneau» n'ont en effet pas eu gain de cause auprès du Conseil d'État. Le juge des référés Philippe Martin a rejeté vendredi leur requête qui demandait la suspension du moratoire de trois mois décrété le 9 décembre dernier par le gouvernement.

Motif de la décision en référé : aucune urgence ne justifiait de suspendre le moratoire. Le juge a pris «en compte l'intérêt public qui s'attache au réexamen du système d'incitation à la production d'électricité d'origine solaire», explique le communiqué du Conseil d'État. La programmation pluriannuelle fixait un objectif de 5 400 mégawatts (MW) de puissance installée en photovoltaïque fin 2020, rapp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant