Le conseil d'administration du fonds malaisien 1MDB démissionne

le
0
 (Actualisé avec démission du conseil d'administration) 
    KUALA LUMPUR, 7 avril (Reuters) - Le conseil 
d'administration du fonds souverain malaisien 1MDB a présenté sa 
démission collective jeudi, après qu'une commission 
parlementaire a dénoncé sa gestion et mis en cause son ancien 
directeur général. 
    La commission des comptes publics (CCP), dont les 
conclusions avaient été reportées à plusieurs reprises, a jugé 
"insatisfaisantes" les performances et les financements de ce 
fonds, qui croule sous les dettes et fait l'objet de plusieurs 
enquêtes internationales. 
    Le rapport parlementaire réclame en outre l'abolition du 
conseil de surveillance du fonds, présidé par le Premier 
ministre Najib Razak, et déclare que l'ancien directeur général 
de 1MDB, Azral Ibrahim Halmi, fera l'objet d'une enquête. 
    "Cette décision a été difficile mais nous pensons qu'elle 
est appropriée, compte tenu des circonstances, pour faciliter le 
déroulement des enquêtes recommandées par la CCP", a déclaré 
1MDB dans un communiqué, commentant la démission de son conseil 
d'administration, présentée au ministère des Finances.  
    Le FBI américain a ouvert en septembre une enquête sur des 
soupçons de blanchiment touchant ce fonds souverain. 
  Plusieurs autres enquêtes ont été ouvertes dans le 
monde, notamment en Suisse et à Hong Kong. 
    Dans son communiqué, la direction de 1MDB assure que ses 
comptes sont transparents et nie avoir transféré 2,6 milliards 
de ringgits (environ 580 millions d'euros) sur les comptes 
bancaires personnels de Najib Razak. 
    Ce dernier a été blanchi en janvier par la justice 
malaisienne de tout soupçon de corruption et autres délits. Le 
procureur général a alors expliqué que les fonds transférés sur 
ses comptes personnels constituaient un cadeau d'un membre de la 
famille royale saoudienne et que la majeure partie avait été 
restituée.  
     
 
 (Rozanna Latiff; Patrick Vignal et Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant