Le Conseil constitutionnel, juge du contentieux électoral

le
0
Marine Le Pen annonce qu'elle va saisir le Conseil constitutionnel après sa défaite dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

Cent dix-huit voix: l'écart est faible, propice pour Marine Le Pen, qui a été prompte dimanche soir à semer le doute sur la régularité du scrutin dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais où elle a été battue. À défaut d'avoir obtenu un recomptage des 53 506 suffrages exprimés par la préfecture, la présidente du Front national annonce qu'elle va saisir le Conseil constitutionnel.

Juges du contentieux électoral, les Sages doivent maîtriser l'art de distinguer les vraies tricheries des habituelles chicaneries auxquelles se livrent certains candidats malheureux après le scrutin. Ils vont s'y employer sous l'½il vigilant de Marc Guillaume, le secrétaire général, et, à la fin 2012 au plus tard, tout devrait être tranché. Le Conseil constitutionnel dispose de véritables pouvoirs d'enquête: il peut faire venir les bulletins pour les examiner, convoquer le président d'un bureau de vote comme témoin, etc.

C'est au requérant, dans les dix jours suivant la proc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant