Le congé parental des pères, un défi pour les plus petites entreprises

le
0

Aujourd'hui, seulement 18.000 hommes sur 540.000 parents interrompent partiellement ou totalement leur activité professionnelle dans le cadre du congé parental. La réforme votée par les députés cette nuit est accueillie avec prudence dans les TPE et star-tup.

Atteindre les 100.000 papas en congé parental en 2017. Tel est l'objectif de l'article 2 du projet de loi porté par la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, qui a été voté cette nuit par les députés. Actuellement, seuls 18.000 hommes sur 540.000 parents interrompent partiellement ou totalement leur activité professionnelle dans le cadre du congé parental. Tout l'enjeu de la réforme est donc, selon la ministre, d'«introduire une impulsion» et «changer les regards» sur ce dispositif.

Encore faudrait-il que les hommes soient prêts à prendre ce congé parental et que les entreprises - en particulier les plus petites - puissent les voir s'absenter sereinement. «Six mois, pour une petite ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant