Le conflit minier sud-africain s'étend chez Anglo American

le
0

(Commodesk) Après Lonmin, Gold Fields et Impala, c'est au tour d'Anglo American Platinum de faire face à des mouvements sociaux dans ses mines sud-africaines. Ce mercredi 12 septembre, la compagnie a expliqué que les mineurs de l'équipe de nuit n'avaient pas pu accéder à leurs postes de travail la veille à Rustenburg, suite à des « intimidations et des menaces exercées par des individus aux abords de la mine ».

Pour le moment, Anglo American n'est pas en mesure de préciser si les bloqueurs font partie de ses effectifs. Pour assurer la sécurité des employés, le groupe britannique a d'abord décidé de les rediriger vers des lieux sûrs, avant d'annoncer plus tard dans l'après-midi la suspension de toutes les activités dans sa mine de Rustenburg, pour des raisons de sécurité.

Le 22 août dernier, Anglo American indiquait avoir reçu des demandes d'augmentation de salaires. Mais les revendications n'ont jusqu'à présent pas débouché sur un mouvement de grève.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant